08/12/2008

Pourquoi si tôt ?

Malgré toute la bonne volonté du monde pour anticiper les cadeaux, je sais, pertinemment depuis longtemps,
que je m'y prendrais un peu au dernier moment.

Vague souvenir d'écolière ne prouvant son efficacité arythmétique qu"au pied du mur, ou encore, "c'est dans le conflit que l'on reconnait le bon stratège", bref, nul doute que j'essaierai quand même de dresser une liste pertinente, suivant le modèle rangé et ordonné de notre ami Coco Lapin ( l'insuportable ami de Winnie et confrèrie).

En attendant, le mois de décembre est, de toute façon, le mois de l'acharnement à tout faire !

Mais cette année, je dois m'acquitter dignement du tout, pour passer la barre ultra symbolique des 33 ans, dans la nuit du 24 au 25, et songer que, non je ne suis pas Jésus Christ, et que donc je ne mourrai ( à priori) pas,
sur un poteau électrique dans une plaine de la Meuse, ( oui, pourquoi pas ?), pieds et poings liés.

je m'en vais m'écarteler les doigts de pied, en attendant.

2 commentaires:

mamzellescarlett a dit…

La stratégie de l'évitement au moment de Noêl a toujours été un vrai échec. Pourtant, chaque année je m'applique à faire comme s'il me restait la vie entière pour acheter mes présents. C'est tout le paradoxe : j'aime Noêl, mais je déteste la course aux kdos, les émeutes dans les boutiques et cette hystérie collective commerciale qui sévit

Electroménagère a dit…

A chaque fois je me dis que je devrais y penser toute l'année et acheter au moment où je découvre un cadeau spécial pour quelqu'un et au final je me retrouve comme tous les autres à faire des achats de dernière minute de n'importe quoi !