09/01/2009

AU coin du feu


Versant Ocean, le périple

Cadeau d'anniversaire ... je le savoure tard le soir, quelques miles et pages engloutis à suivre la traversée de ces 6 aventuriers, trois montagnards et trois marins embarqués par Isabelle Autissier vers les mers du sud, très au sud, là où le sud se transforme en pôle ... de glace.
La Géorgie du Sud.
I.A. aime à souligner la méconnaissance de cette Géorgie-ci, quand on lui évoque celle des Etats-Unis ou celle du Caucase.

Je reste fascinée par ces explorateurs des sommets et des horizons profonds, de quel bois sont-ils faits ces six humains-là pour aller se cogner aussi sec à la roche et aux eaux glacées ?

On se dit qu'ils sont un peu lunaire ces êtres-là ... et solitaires, des solitaires ensemble.

J 'ai rencontré Isabelle Autissier il y a 5 ans en Bretagne, dans les bureaux d'une production audiovisuelle qui allait fermé.
Elle venait présenter son projet " Pourquoi pas l' Antarctique ?", une expédition sur les traces de Charcot et de son bateau le Pourquoi Pas, avec lequel il parvint jusqu'au pôle sud en 1908.

Le projet se voulait aussi éducatif et c'est sur la scène d'un grand théâtre que nous étions convié ... c'est drôle ... moi j'ai toujours associé les récits de voyage au théâtre.
Sans doute parce que je suis plus une voyageuse sous boîte cranienne.

Plus que l'envie du large, la navigatrice m' a donné le goût du récit de voyage.

Les mots me suffisent souvent à partir ... textes appris par coeur, du haut de ma mezzanine parisienne, logée dans la rue abritant le seul vrai phare de la capitale, surmonté d'un engageant "Les bretons sont fiers parce qu' ils ont Quimper !"

L'aventure de tous ces solitaires est un lieu commun que l'on soit en mer, en montagne, dans les airs ...
Frontière et limites, courage et appréhension, un élan vers l'inconnu que nous savons tous prendre depuis le commencement de nous.

Se savoir en vie juste aux bords des cinquantièmes, goûter au sel, mesurer l'espace, et notre néant, se rendre à l'évidence que la Terre ... est notre seul bien.

Un jour moi aussi j'irais voir quelque part ailleurs, si j'y suis.

Il y a des évidences tenaces.

Et j 'ai des rêves encore solides.

10 commentaires:

Electroménagère a dit…

Je resterais une grande voyageuse de ma boite cranienne : pas de souffle, la trouille au ventre, je laisse ca aux vrais aventuriers !

la ch'tite a dit…

je vais te présenter ma sœur, partie explorer l'autre bout du monde pour voir si sa famille y était (c'est pas un trip en solitaire, mais avec homme et enfants)

Et ouais, c'est bien ça qui me frappe dans ses récits : l'aventure océan provoque une aventure intérieure, comme si l'immensité incitait à un retour vers notre humble personne...

Laure K. ( del sol ) a dit…

@electromenagere
ma sportivité est devenue interieur suite à un accident je pense ... depuis je pense mieux que je n'agis mal

@la ch'tite
oui j' avais bien crû comprendre pour ta soeur ... d'ailleurs ça a l'air de t 'agacer sévère c'te histoire ! non ?

la ch'tite a dit…

oh non, au contraire, ça m'agace pas du tout ! J'adore vraiment tout ce qu'elle raconte, tout ce qu'elle écrit : il y a un côté "voyage dans un fauteuil" troublant, parce que c'est quelqu'un que je connais bien qui se retrouve plongée dans des aventures incroyables, (et qui a des réflexions qui me touchent sur le sens de la vie)

C'est pas mon trip, je ne le ferai pas, mais il y a longtemps que j'ai compris qu'on pouvait avoir 2 vies très différentes ma sœur et moi tout en s'appréciant beaucoup

mamzellescarlett a dit…

Les voyages c'est une étape indispensable de reconstruction intérieure. Un sas de décompression qui donne du souffle à l'asthmatique que je suis devenue. J'aimerai partir, revenir, partir, revenir. Comme le ressac.

frannso a dit…

Quoi qu' il arrive, continuer de rêver . Rêver fait avancer, mais rêver, c' est comme tout : il faut s' en donner les moyens .
Tu as fêté récemment ton anniversaire ?

Laure K. ( del sol ) a dit…

@mamz
et pour ceux qui ne voyagent pas physiquement, il reste l'art et les romans ...

@frannso
"il n' y a que nous pour vivre de ce dont on (c)rêve"
j' avais quel âge pour écrire ça ?

Oui, nannyversaire souffler 9 jours après ... juste le 1er de l'an formidable ce chiffre 33 !

Laure K. ( del sol ) a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
frannso a dit…

Et bien bon anniversaire LaureK !

Laure K. ( del sol ) a dit…

Merci, aussi !