05/01/2009

Si sûre d'y être ?

Fût un temps relié par deux fils de lumière, l'un du haut d'un phare, l'autre d'une pointe d'un hôtel de ville majestueux.

S' y rendre comme on sauve son âme, la jaillissante lumière éclairait alors mon tombeau.



D'un peintre, puis plusieurs se croisant au même point, les mêmes coordonnées XY sur la carte, je ne vois qu'un pas pour atteindre la cible.
Etrange tout de même ses appels de l' ailleurs où l'on se sent naître à nouveau.

Un siècle, plus tard, dans le souvenir des peintures de Spilliaert, je me rends à Ostende... rencontre d'un lieu tellement espéré
par mon imagination, rien d'autre que le désir d'y être pour voir, pour savoir.

S'offre à moi tout un monde, entre la presque famille et le sable encore gelé, puis la captation des instants et une image dont je n'arrive toujours pas à revenir.

C'était hier, un 31 décembre sur terre.



Aucun commentaire: