13/02/2009

Prête-moi ta main

Quand les "rrrr" roule dans la gorge
comme une bête en rage, d'envergure, de manquer d'espace, de souffle
de dire trop de fois l'interdit
d'interdire
de croire que ça tiendras
que ça ne tiend pas

J' ai viré l'espace
Changé la lumière
Mis au placard ... les affaires
Désormais, mon enfant
Ossature des lignes intérieures
LIMIT, NO TRESPASSING

Qu' est-ce qu'il faut faire, dis-moi avec ce sentiment là ?

4 commentaires:

Anonyme a dit…

La main prend appui sur l'air et envoie très loin la vision
le bras a oublié la jointure pour rejoindre un ovale parfait
et ce qui se rattache à l'épaule s'efface doucement pour laisser au regard sa confiance d'être exactement l'appui de la danse...laurence

Anonyme a dit…

j 'ai tendu le bras, ré-ouvert la main,
j' ai revu Guilhem
et bien d'autres choses

mots
frôlant l'essence ciel
la beauté du geste
En toute chose
Calme ma colère

Laure K

mamzellescarlett a dit…

De la patience mon enfant, de la patience. C'est la mère de toutes les colères. Et de loin la plus productive...

Anonyme a dit…

@mamzelle scarlett
oui je vois, je m' envole donc quelques temps ...sur un coussin d'air
et l'appui du vent,
bize,
merci