15/03/2009

Prophètie

"La prophétie n'est pas l'apanage exclusif des prophètes"



Il est des rencontres improbables tel que l' on n' y croit plus, et puis au détour du chemin se dresse le portrait gigantesque impossible à râter ... les traits du visage ordonnés,bloc de pierre doré, chiffre d'or parfait, ce visage en dessine un autre ...
comment pourrais-je passer à côté sans le voir tellement c'est énorme ...



Souriant à l' aube, souriant à la nuit, d'un sourire serein imperceptible pour les yeux, combien de mains inconnues se sont posées sur cette bouche à hauteur des humains ... et si la mienne s' y posait, la trouverai-je sucrée ou salée ?


Le Prophète by Louis Derbré, Paris,
Jardin du Luxembourg - 6,5m - 12 tonnes

« La réalisation du visage de ce prophète est un voeu que je portais en moi depuis plus de cinquante ans. J’ai ainsi transposé le gigantisme de la statuaire Egyptienne dans le bronze.
Sa genèse est l’aboutissement de ma vie intérieure. Le prophète a un côté révolutionnaire qui dénonce une certaine hypocrisie de notre époque. En même temps, il propose une forme de sagesse que j’adopte.
Chacun verra et interprètera ce prophète à sa manière, de façon libre loin de toute philosophie religieuse ».

Louis Derbré

4 commentaires:

laurence a dit…

Elle est l'apanage de tous ceux qui créent...

electromenagere a dit…

Je pensais plutôt à l'île de Paques mais il est beau ce prophète : sur la dernière image on dirait qu'il sortir de terre

Fremen a dit…

L'aboutissement d'une vie intérieure... C'est sublime de pouvoir conclure une quête personnelle par un tel acte de création. Me renvoie au roman "Narcisse et Goldmund", conté par Herman Hesse. Peut être qu'à la fin de l'existence, il est donné à chacun de se retourner et de comprendre, à travers le cheminement parcouru. Comprendre le sens que l'on a (voulu - ou pas) donné (er) à sa vie intérieure.
Quel abime philosophique, merveilleux autant que terrifiant...

Laure K. ( del sol ) a dit…

@ a voux

tout ce que je puis évoqué ce sont les étranges coïncidences de ces jours-ci, les forces encore une fois merveilleuses et non pas " terrifiantes" mais ..."déstabilisantes"
c'est aussi le risque de rentrer en création, chaque fois on ne sait comment on va en ressortir, la vie s' y mêle toujours ...un peu, beaucoup,
des choses s'imposent, sans filet, sans scaphandre ... juste l' expérience guide le pas ...

Merci à vous