26/03/2009

Seconde femme



Etonnement de première instance ... j' ai dîné au côté de Rachida, femme hautement charmante, plus humaine que par images interposées, curieuse, souriante.

Le dîner était une réception de hauts fonctionnaires de je ne sais quelle magistrature,
bref du gros grain qu'il fallait asseoir, accueillir, serrer la poigne itou, itou.

Deuxième étonnement, moi qui n'ai pas grande quiétude quant à la destinée de cette femme, voir même un détachement certain, un peu de colère dû au "m'as-tu vu clinquant", son arrivisme affichée, et bien, je dois dire qu' elle n'était pas si peste et inbuvable ... telle qu'on la "re-présente".

Je ne sais pas comment nous avons réussi à discuter des choses de la vie si intensément, mais il y avait curiosité des questionnements et des rires ... et ce fût ma foi, un dîner inattendu et charmant.

Le genre de rencontre qui n' a lieu qu 'en rêve, en somme.

Oui, cette nuit j' ai dîné avec Rachida Dati, et bien va savoir pourquoi mon ami ?
Peut-être avons nous évoquer Zorha ...

Est-ce d'un coup la relation que j' entretiens avec le Magrheb qui immisce un personnage médiatique dans le tréfonds de mon inconscient ?

Je n' ai pas d'autre suggestion d'interprétation. J' ai passé une bonne nuit...

Et vous ?

8 commentaires:

mamzellescarlett a dit…

Tu m'inquiètes Laurkal, tu n'avais pas quelqu'un d'autre à qui rêver ?
Au fait, l'objet de tes rêves passe au grill chez Mimi Dumas lundi prochain...

Laure K. ( del sol ) a dit…

ben c'est l'esprit ma chère qui serpente je le regarde faire moi, c'est tout ! d'où étonnement !

Laure K. ( del sol ) a dit…

nan en fait je dévisse grave là je crois ... suis en train de m' endormir au soleil, pas bon ça !

electromenagere a dit…

C'est la maladie non ? :D

la ch'tite a dit…

Docteur Freud, nous avons un cas intéressant... (il paraît que les psys entendent beaucoup parler leurs patients de "rêve avec Sarko" en ce moment...)

Fremen a dit…

Ne t'inquiètes pas, depuis sa disgrace élyséenne et européenne, Rachida tache de se racheter une conduite.
Il y a juste quelques minutes, reportage intéressant sur la 5 (Médias Le Magazine) : où l'on découvre que Rachida, lynchée médiatiquement depuis le lachâge présidentiel, tente de reconquérir son image nationale d'"icône de la diversité" pour revenir en grâce et "se rendre utile".

Pas étonnant qu'elle t'aie fait cette impression si chaleureuse, ou agréable et pourquoi pas ?

Moi aussi, j'ai un faible pour Machiavel et Laurenzaccio, peut être intrigué par le jusqu'auboutisme de ceux qui veulent le pouvoir. Absolument. Sans concession. Un univers tellement étranger à mes propres aspirations.

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Electromenagere
not at all !

@la ch'tite
tiens, tiens, sujet périlleusement d'actualité alors ...
l'image et le collectif, à creuser

@Fremen
sans doute... éclairage intéressant, je n' ai tjs pas lu Le Prince de Machiavel, je suis pa sd 'humeur à le faire maintenant, je préfère vivre loin de la cour ...

dominique a dit…

Je ne l'aime pas specialement Rachida,car pas du même bord politique..mais cette femme m'a toujours fasinée..cendrillon au pays du beau..Elle a tout eu la grace et la disgrace en peu de mois...je pense qu'elle aimait beaucoup nicolas, un peu trop même....et que carla n'en voulait plus sur son chemin....mais c'est qui le père de Zohra...ne t'inquiètes pas pour les rêves moi,j'ai bien rêvé au pape....??? bonne journée dominique