20/11/2009

Crumble délicat


Certains jours ne sont pas "rose", parfois s'éteignent comme la voix de Kriss Crumble,
une voix de France Inter que j'avais découvert au travers de ses "Portraits sensibles"
en attendant que l'enfant naisse dans mon ventre. Puis son "Crumble" du dimanche, à la rencontre de l'autre, toujours avec une légèreté, une attention que l'on sentait sincère.

Des dimanches après-midi à surfer sur la radio, une habitude vite prise pendant la semaine d' après accouchement. Les aides soignantes n' osaient plus déranger le petit cocon faiblement éclairé que j'avais mis en scène, à l'écoute des autres, j'endormais le tout jeune enfant au creux de mes bras.

Une voix. Une voix seulement est capable de réchauffer le coeur. C'est tout ce dont nous avions besoin. Merci à elle.



"On fera sans doute comme l'an dernier, une alternance pleine de chaleur…
Merci à vous, merci à la direction de ne pas me laisser tomber dans cette période un brin "hard"… Et aussi merci à la vie qui, par certains chocs, vous incite à porter un œil neuf sur ce qui l'enrichit."
Kriss CRUMBLE sur le site de France Inter


6 commentaires:

kreul a dit…

Rest in peace, Chris.

mamzelle a dit…

Bel hommage, Laure. Je ne la connaissais pas, mais c'est vrai que les voix sont une présence réconfortante, d'une humanité toute singulière qui laisse place à l'imaginaire.

Laure K. ( del sol ) a dit…

@kreul

thanks chris

@mamzelle
thanks too

Anonyme a dit…

certainement les voix les voix particulières vous enchantent et le timbre et le rythme ne s'oublient jamais laurence

solveig a dit…

Beau portrait sensible, Laure....

A moi aussi elle manquera beaucoup la petite Kriss...

Merci

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Solveig
merci Solveig, oui les voix qui amènent des histoires nous replonge quelque part dans l' enfance ...
Tout autant pour elle ...