30/04/2010

L' âme animale

Je n'ai pas percuté tout de suite qu il s' agissait de Nénette lorsque nous avons franchit la ménagerie du Jardin des plantes avec les loulous ... le but étant de se rendre directement aux ossements des dinosaurus, reptiliens etc... on les regarderait pendant des heures tellement ils sont expressifs les singes...tellement ils nous ramènent à nous mêmes. Du coup, j' ai très envie d' aller voir le film, qui met en voix off les commentaires des visiteurs ...



Exposition aux Arts Décoratifs de Paris chinée chez Thomas consacrée à Claude et François-Xavier Lalanne,

"Ne formant qu’un aux yeux du public, ce couple d’artistes est connu pour avoir fait de la nature et des animaux le support de leurs créations. Sculpteurs inclassables, Claude et François-Xavier Lalanne ont toujours exposé ensemble, avec l’idée commune de donner parfois à la sculpture une fonction. De ces oeuvres souvent hybrides, naissent l’étonnement, l’amusement, une poésie empruntée de surréalisme guidée par le jeu de mots, des formes et des matières"




Exposition au Quai Branly


La civilisation Mochicas se développe sur la base d’une étonnante inversion des valeurs: pour eux, le sang, c’est du sperme. Ou de la cyprine. Répandre le sang a donc la valeur revivifiante d’un orgasme.


Sexe, mort et sacrifice humain

Suivant cette logique sinistre, les indiens Mochicas pratiquent le sacrifice humain, mixé avec des rituels sexuels qui sont représentés de façon explicite sur des poteries que le Musée du quai Branly expose jusqu’au 23 mai 2010 sous un titre magistral “Sexe, mort et sacrifice dans la religion Mochica”. Âmes sensibles s’abstenir. A l’entrée de cette exposition extrêmement visitée, un panneau avertit les visiteurs que la vision de sodomies et de fellations pourrait choquer. Mais ce qui choque –ou plutôt épouvante– ce ne sont pas les scènes de sexe. Ce sont les scènes de mise à mort. Ou ces têtes effroyablement réalistes d’hommes au nez rongés, les cartilages à vif, et aux lèvres excisées qui exhibent la racine de leur dent comme des squelettes sarcastiques.


Fin du petit tour d'horizon de ces jours-ci par la vision des bocaux contenant quelques specimens du monde animal et humain, gloups ... ma fille n' a pas bien compris le pourquoi de ces cadavres ouverts, je comprends bien ... lieu de sacrifices où on prodiguera la nécessité des recherches scientifique pour toute sorte de bonnes raisons... mmmh...

5 commentaires:

É. a dit…

Raaah. Je vais détourner un train pour aller voir tout ça.

:0)

helenablue a dit…

É! Passe me prendre en passant...
:-)

helenablue a dit…

Nénette, on en avait aprlé il me semble Laure, non? Je te disais qu'on entendait ainsi tout ce qui se dit à travers les vitrines des magasins...
Bien envie de voir ce film itou.

Quant à l'expo au Quai Branly, c'est stupéfiant et interpellant à la fois, je sais pas si j'ai le coeur suffisament accroché mais j'irais!

Les Lalanne, j'ai toujours aimé leur démarche...

Belle journée à toi, je t'envoie une effluve de muguet par pixels interposés.

Blue

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Eé
ça ferait plaisir hein ?!

@Helenablue
ah oui,c'est vrai cette histoire de voix au travers des vitrines ! excellente sugestion narrative !

l' expo des Mchicas a bien l'air "trash", c'est à cause du film de Gaspar Noé, en fait

A choisir, j' irais plus volontiers au musée d' Arts Décos ...

Merci pour les petites clochettes blanches... bize

É. a dit…

:0)