23/06/2010

Grand Nettoyage

Nils nettoie ses vitres et s'anamorphose dans le bocal de fruits. 

Sensation pénible ce week-end que de se croire obliger d'imprimer des images dans le cerveau, alors que je suis enfin à l'horizontal au repos, entre deux tournages, montage, overdose d'images ... 
Je suppose que le travail de l'écrivain revient au même.
C' est infernal, tout est prétexte ...

2 commentaires:

anacoluthe a dit…

L'écrivain, je ne sais pas, mais moi, souvent, les mots me gonflent le soir (alors je me détends, j'écris des billets de blog °-)

Mais dis-moi, dans notre société d'image, tu dois avoir du mal à faire des pauses visuelles, non ?!

laure K a dit…

@Anacoluthe

si tu savais le nombre d'images à la seconde dans ma rétine, sans doute j'en deviendrais aveugle... comme un bon ouvrier qui ressasse perpétuellemnt le même geste, si créatif soit-il, un fourmillement dans la main droite, corps voûté sur le clavier, et petite vieille en devenir ... not so glam !