02/06/2010

La Cage

Performance artistique esthétique ludique musicale, spatiale
pendant 3 jours dans "La Cage", sur une idée du collectif Amragol
"4 garçons qui se sont mis en tête de produire une musique personnelle et sensorielle, au mépris du bon sens "


 Je suis arrivée là dedans ne sachant pas de quoi ni qu'est-ce, juste que Nils m' y avait convié ... j' ai posé mon derrière sur une des chaises et j' ai regardé, écouté ... formidable moment de liberté temporelle et de liens accidentelles tissées sur des sonorités planantes...




Au commencement, je me suis dit que j' allais perdre mon temps, comme tout le monde, si souvent taillé dans des timings, ... et je me suis calmée, là je m'octroyais du vide, cette liberté du cahot créatif que les autres me renvoyait peu à peu investissait mon cerveau bruyant.
J' ai pû alors laisser place au à ce qui naissait ou ne naissait pas dans ce minuscule espace de liberté où chaque individu prenait sa place, son mouvement, se rejoignait, s' annulait, donnait du sens, ou pas, mais avec respect. Un loft façon belleville, sans histoires apparentes ...

Et bien ça calme de lâcher prise, de ne rien attendre ... 

Une heure et demi plus tard, ma tête rejoignait leur état d' être là simplement, et ce fût une bonne chose, que j' avais oublié depuis longtemps.
 

Le lendemain, je me remémorais ces instants d' incidents, pendant qu' Olivia Ruiz sortait du Cabinet des Curiosités ... ( bientôt sur darkplanneur.com), et que j'étais en "pétard" parce que l' happening prévu avec Nils n'avait pas "fonctionné" comme j' avais prévu dans ma tête de cabocharde qui veut tout maîtriser... en revoyant les images je sais que "ça", l' accident, avait eu lieu... j' ai remercié Nils de m'avoir rendu cette conscience de la nécessité du lâcher pris, sortir aussi de sa cage, de son propre fonctionnement, le court-circuiter de temps en temps pour mieux ré-agir.



"La Cage" avec Viktor Kolbitr, Nils Beaudelot, Bérengère Lefranc

9 commentaires:

alterdom a dit…

Merci Laure!

Passionnant ce post sur la cage de notre propre fonctionnement et l'indispensable lâcher prise auquel elle invite, sous peine de perdre la jouissance gratuite de nos sens au profit de l’esprit maître d’un corps productif !

Laure K. a dit…

@alterdom
:-)
les artistes/performers ont hâte d'y retourner, dans la cage, ailleurs, et nous de les regarder vivre.
Il n' y a pas ici de voyeurisme mal placé, c'est ce que j'ai aimé.

helenablue a dit…

Tout à fait étonnant, j'aurais aimé y être et goûter à ce lacher-prise, qui est toujrs à mon sens comme le pense Nils une voie au accident créatif et à l'ouverture au monde et à soi-même.
C'est étrange, ça me fait penser à ta note sur ce film de ce que pense et vois ce singe dans sa cage au zoo... Et à cette histoire du fou escaladant le mur de l'asile , regardant autour de lui et demandant au monde extérieur: " vous être nombreux là dedans ?"
On a tous des enferments, des idées préconcues, et un perfectionisme latent, il faut si possible se laisser surprendre et c'est précieux de rencontrer des individus qui vous le permettent ainsi, des sortes de météore...

J'aime beaucoup cet accident d'amour, comme tu le nommes, et beaucoup aussi les images de ta note.

MakesmewonderHum a dit…

Ai pris une "slide on ze wildside" du site, tout écouté et refait quelques bigoudis de ma cervelle. Je sens qu'il reste plein de sangliers en 4D multicolores a bouffer ensemble.
"le mur de l'azile" est beaucoup moins haut qu'on ne le croit, tous l'enjambons à un moment donné, sinon plusieurs fois dans une vie.

helenablue a dit…

C'est vrai MmwH, la frontière est si mince...

Laure K. a dit…

@Helenablue
" vous être nombreux là dedans ?", dans ma tête même, tu veux dire, ichi ch'est chtyle bordel !

@MakesmewonderHum ( j' aime bien l'écrire en entier)

Ah ! tour d'horizon, c'est bon ça le sanglier ... en 4D je demande à voir, un appétit de loup, quand j' aurais connecter tous les neurones de mes vies parallèles, à vrai dire jamais, tout est encore si cloisonnée, le labyrinthe n'est jamais très loin, il y a des portes que je n'ouvrent plus.

Amitiés,
laure

Laure K. a dit…

@Alterdom
heureuse de vous y connecter, affaire à suivre, ça ne saurait tarder ...

MakesmewonderHum a dit…

@Laure, il ne te manque que le"!" à la fin pour signifier le comment du perplexe,bien que j'adore les familiarités nominales d'Helenablue(smile).

Le 4D c'est de regarder le sanglier avec les yeux de la mouche au son de ton lecteur Mp3 pisté sur d'Amragol.

Ma collection d'insectes préférés se trouve ici. Ché pas, peut-être que vous connaissez déjà "in the big Hexa"?

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum:
Leçon d'escritoire

ah ... je comprends! j'abuse aussi à l'évidence des points de suspension...

En tant qu'homme de lettres que je ne suis pas, tu veux dire que l' approximatif est un vilain défaut d'écriture. On me le fait remarquer. Un peu de rigueur ne fait pas de mal, je suis preneuse.

La 4D vu ainsi, je comprends mieux aussi, en fait je n'avais rien compris, Sir Wonderhum ! on accorde nos violons ce qui est plutôt bon signe, me dis-je, pour "s'entendre", allo, hello !

Ta collection d'insectes a enchanté notre fin de soirée avant le brossage de dents, et non, nous ne connaissions point ichi sur le "continent" comme on dit à Belle île. Fresh and Minuscule, rien à voir avec les Minimoys ! vachement bien !