03/06/2010

Tacones Lejanos



syndrome de culpabilité maternelle ...

21 commentaires:

helenablue a dit…

Hum! Je l'ai vu ton petit soleil, et je l'a trouvé si épanouie comme si peu de petites filles que je croise. Tu sais, on ne peut être une mère parfaite, on est juste une mère , et quand cette maman est pleine de vie, d'amour de sensibilité d'étonnement et d'ouverture quelle pourrait bien donc être une meilleure mère?
Ce n'est pas tant le temps qu'on consacre à ses enfants qui est le plus important, c'est pendant ce temps qu'on partage avec eux, être là pour eux à 110%!
Enfin, c'est du moins l'expérience d'une vieille branche comme moi.
Enjoy, chère Laure, tu cours beaucoup, tu donnes beaucoup, tu t'émerveilles encore et tu cherches, tu t'émeus, quel plus beau cadeau à faire à son enfant, de plus du peu que je connaisse de toi, tu es attentive et si proche .
Alors, même si elle se pointe cette saleté, ce qui est normale pour tout perfectioniste qui se respecte, range ta culpabilité au placard et embrasse ta merveilleuse de ma part!

Bises.
Blue


* ps: j'ai beaucoup aimé ce film, et j'aime beaucoup cette chanson! Qu'est ce que j'ai pleuré, toute les larmes de mon corps j'crois bien!

Re Kiss...

Laure K. a dit…

@Blue

merci Blue pour ces mots réconfortants, l' impression que mes canaux d'"emission /réception" tourne à vide parfois, on ne peut être là toujours à 110%, c'est ce qui est fâcheux, mais je me rattrape dès le nouveau jour venu ...

PS: Talons aiguilles en réfèrence à toute sorte de féminité, moi aussi qu' est ce que je l'ai aimé ce film...

bluekiss

manouche a dit…

nostalgique musique pour toutes les mères qui savent qu'elles ne réussiront jamais... tout en essayant chaque jour avec amour....

Appels d'air a dit…

C'est bien les femmes qui ont quelque chose d'excessif, dans la voix, l'allure, toute autre chose.
Baltha

MakesmewonderHum a dit…

Imaginons un seul instant l'absence de tels cinéastes, comme Almodovar (mais où est ce foutu accent),dans nos vies.

Laure K. a dit…

@manouche
en lisant votre phrase je me demande au fait, de quoi il s'agit quand on parle de "réussir sa vie", ça ne veut rien dire, en fait puisqu'il n' y a rien à réussir...

Laure K. a dit…

@Baltha
oui, c'est moins commun, mais ça n'empêche pas de parler de recettes de cuisine ni de faire le ménage, ni de ranger le linge, c'est là qu'il y a excès ! les femmes sont excessives, une fois qu'on le sait, on peut essayer d'apprendre à vivre avec !
smiiile

Laure K. a dit…

@makesmewonderHum (j' aime bien l' écrire encore entier)

Si Pedro Almodóvar (copier-coller) n'exisait pas je n' aurais pas eu à faire d' interview d'Olivia, ni à imaginer la lumière, ni eu de réfèrences pour ma muse Nils.
Comme pour Pina Bausch, je n'aurais toujours rien compris au mouvement dansé... quelle joie de savoir qu'on a besoin d'être éclairé pour éclairer à son tour !

Je pense à une phrase de Simone de Beauvoir, en substance: "le monde m' aurait parut bien fade si je n' avais eu personne à admirer"...

helenablue a dit…

Oui, Simone dit vrai...

manouche a dit…

Laure:"réussir"...comme une asymptote "qui tend vers"..ambition et humilité..

laurence a dit…

simplement l'être

anacoluthe a dit…

Je valide l'asymptote de manouche, ça me plaît comme définition de la maternité, ou de l'être humain en général, puisque finalement, on n'est pas d'un côté un être humain et de l'autre une mère, on est une mère humaine, avec des doutes, des faiblesses et des trucs très chouette... !

mais tendre vers le mieux possible (on va tendre vers le naze quand même !) mais avec humilité, oui, ça me plaît... et transmettre ça à nos enfants.

Là, elle est encore un peu petite, ta pitchounette, mais dans 2 ou 3 ans, tu commenceras à mieux comprendre son rapport à la vie, et si tu y vois la curiosité, l'ouverture que tu as envie de lui transmette, tu verras, c'est très émouvant, ça éclaire un peu notre rôle de passeur, je trouve !

MakesmewonderHum a dit…

J'aimerais bien dans une autre vie être mère. Celle de mon fils m'aura tout appris, surtout comment les faire sans les défaire et les refaire lorsqu'ils se défont un peu...
--Dis, t'as de beaux yeux ce soir, tu rappelles comment on l'a fait.

MakesmewonderHum a dit…

Il était là l'accent,ó ó ólé.

Almodóvar,Pedro:L'homme qui filme avec nos
lentipupilles en pleurs.Né le 24 septembre 1949 et ne mourra jamais!

Laure K. a dit…

@Ana Coluthe
Dans 2 ou 3 ans, je te dirais ça, il se profile tant et tant chaque jour, le nombre d'émotions en une seule journée parfois m'épuise totalement, alors les réveils nocturnes n' y ont pas le goût du "Youpla boum tagada tsoin, tsoin"! plutôt "cris et chuchotements" ...

Laure K. a dit…

@Laurence
salagadoo la matchicalou, la bibidiba bidiboo ?
:-)
cette bonne fée du manège!

Laure K. a dit…

@M..............m (Nom en 16 lettres)

Tudieu! je ne parviens pas à placer les balises italique et gras !

Mon rêve à moi aurait été d'être père. Dans une autre vie, ouaip ! mais j'ai appris à aimer cette vie là et je ne la changerai en rien
(enfin presque)

Laure K. a dit…

@M..............m ( Mot compte Triple)

Ah! le 24 aussi ! j'ai de bonnes chances d'être immortelle, cool ça me laisse du temps pour vous lire!
;-)

kreul a dit…

Quel frisson ! j'aimerais le lui crier si fort ce "piensa en mi".... mais il ne m'entend pas, il ne veut pas savoir... alors continuer à gaspiller de l'énergie ? passer à autre chose ?
lui qui m'a transporté, au premier regard....

Laure K. a dit…

@Kreul
Me fait bien plaisir de vous lire ...

Tendre vers quoi d'autre sinon? ... cette chanson est une douleur, no ?

kreul a dit…

Exact
Un fado hispanisant....