04/09/2010

Beauté volée


Un visage d' ange, des lèvres dessinées à merveille ni trop grosse, ni trop épaisse, une lueur bleue et verte dans les yeux, des cheveux blonds à en pâlir et un corps fragile à se mouvoir; E. est impressionnée par la dizaine de personnes qui l'entoure, la prépare, la maquille. Elle voyage souvent, et en solitaire. Souvent aussi son regard se perd, elle est le jouet, la poupée qu'on maquille, habille et déshabille. On lui crêpe le chignon. Papa maman on donné leur accord. Oui, elle peux partir pour Paris en "fly"faire un shooting photo. Elle n' a que 17 ans.

Beaucoup de professionnels voient en elle l'étincelle, le diamant à l'état encore brut, peu d'entre eux voient comment ça la brutalise. " Au début, la première image, c'est difficile, je ne sais pas ce que je dois faire, mais je me force un peu et c'est de plus en plus facile",  répond-elle à la journaliste.
Pour un peu, une autre gamine de 17 ans dirait la même chose sur une passe d' hôtel. Mais sans doute il ne faut pas le dire.
C'est le lot des élus dont la plastique est parfaitement en accord avec la repésentation entendue dans la moitié nord du globe terrestre. Née suédoise, contour des traits de Barbie. Tu seras mannequin, ma fille.
Au début c'était un jeu, puis très vite, on achète fort cher la plastique des jeunes filles. Elle raconte que certains de ses camarades d' école voudraient devenir ses meilleurs amis. "Ce n'est pas un secret, mais je n'aime pas en parler".

Elle reprend l'ouvrage, mal à l'aise, trébuchante, elle sort à peine ses griffes vernies de blanc... une extrême fragilité, voilà ce qui résonne en elle, le photographe jette l'éponge, son assistant vient lui parler en de nombreux mouvements de bras, elle l'écoute accroupie, souriante, les deux mains en coeur sous son menton d' albâtre.

"C'est touchant quand ce n'est pas fait exprès", commente la rédactrice en chef de la mode, "c'est comment dire, oui, c'est touchant une beauté volée". Le visage impassible de la jeune fille laisse dansée les mains qui s' activent autour d'elle et souvent, son regard se perd.

Fin de sujet.

2 commentaires:

Angela a dit…

Wuah. Cool ton blog.

Laure K. a dit…

@Angela
Nice to read you here ! sioux tomorrow