09/09/2010

Grain de bleuté


De voir ce grand oiseau posé là devant moi,
battre ses ailes entrecoupés de chair
Ce qui distingue la femme de l'épaule à la nuque
son parfum, ses cheveux, une posture sans pareille
égale au charme qu' on lui attribue
De ce qui la compose, l'habille, la submerge
Absolument vivante,
un parfait accord de tons et de clairvoyance
Je ne peux être que saisie par tout ce qui émane d'elle
Cette joie de partage et d'échanges, une attente de chaque jour presque,
Tranquillement lové,
Je comprends bien qu'on hymne
Son grain de bleuté


2 commentaires:

helenablue a dit…

Un beau clin d'oeil touchant.
Touchée.

Laure K. a dit…

@Hélénablue

...du fond du coeur -
:0)