27/03/2011

11H on virtual road ...

7 commentaires:

bizak a dit…

L@laure K;
C'est le printemps Laure! c'est le moment de tailler la zone, sans oublier....La bluehéléna et virons au vent et larguons le ris.

Laure K. a dit…

@Bizak

Sans oublier Qui, vous dites ?

:-)

bizak a dit…

@Laure K.
Mais notre chère Hélénablue pardi! Après le baume au hammam du coin...

Laure K. a dit…

@Bizak
Vous nous suivez de prêt, Honoré !
je vous souhaite la bienvenue à bord !

bizak a dit…

@Laure K.
Vous êtes mes deux anges gardiens, quelle belle symbiose entre vous deux ,j'ai admirée; Comment ne pas reconnaitre là deux beaux anges?
Aucun mot à vrai dire ne peut être à la hauteur pour exprimer ce qui est indicible. Seules peut être la musique, la poésie, la peinture peuvent exprimer la joie de savoir que quelques parts des anges existent. Merci de m'inviter à bord et virons au vent et larguons le ris, illico !

Laure K. a dit…

@Bizak

Ah, vous êtes Bizak, Bizak !

Non je plaisante, mais tout de même votre ouverture et respect et présence vaut bien un franc hommage sans doute.
Aurons-nous le plaisir un jour de venir nous échouer sur une plage blog de votre continent ?

Vous paniquez beaucoup mon auto-censure, ce qui est une très bonne chose !
merci
:-)

bizak a dit…

@Laure K.
Ce n'est que récemment, moi honoré de bizak, j'ai échoué sur vos blogs comme Robinson Crusoé sur une île et qui a fini par ne plus vouloir la quitter. N'ai-je pas? Moi, rencontré sur ces deux îles deux superbes créatures qui par leur amour, amitié, m’ont abreuvé d'espoir, de liberté, d'amour. Alors pour aller et créer ma plage blog de mon continent, je suis sans papiers , aujourd'hui, car je les ai déchirés, avant que ma barque ne chavire et s'engouffre dans le fond de l'océan. Mon bonheur est sur ces deux îles qui, en réalité, sont reliées par une passerelle d'amour. Mais qui sait? Peut être un jour... une fois créée ma plage blog, j'aurai le bonheur de vous y inviter; le continent sera alors libre.