11/03/2011

Dénonciationcratie

Leak en francais : fuir (récipient).couler.prendre l'eau.communiquer.divulguer.


On ne sait pas ce que ça donnera, mais cela fait étrangement écho à la création du QuébecLeaks d' il y a quelques jours comme nous en informait Yvan...

"Pour son anniversaire, Mediapart jette un nouveau pavé dans la mare en lançant FenchLeaks, un site d'accès gratuit destiné à mettre à la disposition du public les documents révélés dans le cadre des enquêtes du site (affaires Bettencourt et Karachi par exemple) et à permettre aux citoyens de transmettre des documents qui, après vérification et validation, seront à leur tour mis en ligne."

En même temps, on entre dans l'air des dénonciations, je n'aime pas bien cet esprit là, tout dépend de la cause à dénoncer vous me direz, à priori, pour l'intérêt général du peuple... mmmh !

17 commentaires:

laurence a dit…

j'ai aussi grande horreur de cette forme d'esprit ...

laurence a dit…

j'ai aussi grande horreur de cette forme d'esprit ...

helenablue a dit…

moi itou!

et j'adore Jacques!!!!
:-)

le bourdon masqué a dit…

http://youtu.be/Cf4ra4XflxU

Bzzz...

Esprit de Femmes a dit…

Vieux sport national!

Laure K. a dit…

@laurence
Sont-ce bien aussi les peuples qui écrivent l'histoire, Laurence ? alors j'aime croire qu'il n' y a rien de fatal dans les cycles dits de "reproduction".

Laure K. a dit…

@Helenablue
cette vidéo en prime a une légère "décadanse"...

:)

Laure K. a dit…

@Le bourdon masqué
facile...

Laure K. a dit…

@Esprit de femmes
Rester en mode éveil d'autant plus.

On peut oublier les séismes d'il y a 500 ans, mais pas les catastrophes d'il y a 70 ans.

le bourdon masqué a dit…

ah! c'était pas pour moi...

helenablue a dit…

@ Laure:

:-)

Yvan a dit…

J'espère simplement
que ce ne soit pas
qu'un feu de paille
mais une flamme durable.

Appels d'air a dit…

Avec Frenchleaks Mediapart se propose de faire un "tri"(vérifications journalistiques) des infos reçues.
Ce sont là des procédés inhérents aux nouveaux moyens de communications, le statut d'informateur évolue,cela peut arranger de qualifier ces derniers de délateurs quand ce sont ceux là même qui se croyaient par leurs pouvoirs à l'abri des retombées de leurs dissimulations; tout cela n'est qu'un degré de plus franchi dans la nécessité d'informer comme la nécessité également de conserver le secret.
Les révélations et les dissimulations ne clarifient pas les eaux. Elles donnent à réfléchir et se repenser.
Baltha

manouche a dit…

Avec tous ces" Cleaks ", souris,attention à ne pas laisser ton bateau prendre l'eau et couler!

Appels d'air a dit…

Réaction de la Justice américaine :
http://www.numerama.com/magazine/18279-twitter-devra-livrer-des-informations-personnelles-sur-wikileaks.html

Baltha

Laure K. a dit…

@Yvan
... je ne sais pas trop quoi en dire...

Laure K. a dit…

@Appels d'air

Ma première réaction par rapport à une certaine vigilance quant à "balancer" des informations.
Oui, certainement, ce procédé d' informer des médias pourra révèler des anguilles sous roches... et on ne sera qu'un plus plus révolté de ce qui se trame derrière notre dos !

Mais je me méfie plus de l'esprit de délation qui prend ombrage ici sous une volonté de transparence afin de dénoncer de "sales affaires"... qui sait comment cette arme "sous couvert de" peut se muter de "révélations" à "délations" ou simplement se retourner contre ceux qui l' initient ?

La réponse juridique américaine prouve que la liberté d'expression aura ses limites dans le temps, et risque de frapper aux portes de façon très très "sécuritaire".

Donc, méfiance.