06/04/2011

A coffee with Blue

4 commentaires:

manouche a dit…

Des mains qui ont vécu et qui se souviennent...Je pense à la danse des petits pains de Charlie Chaplin.

bizak a dit…

Pina, cette silhouette qui parait tellement fragile, a su nous combler de bonheur avec toute la panoplie des formes de danse, de toute forme de gestuelle. Avec la danse, Pina a su, aussi, parler toutes les langues, celle que tout être humain peut comprendre.
Elle nous a quitté trés tôt, elle mérite amplement qu'on lui rende hommage!
Vous! Laure et notre amie blue, vous lui rendez bien ce bel hommage, en nous la faisant un peu mieux connaitre. Merci de tout coeur!

Laure K. a dit…

@Manouche
AH oui Manouche, je vois très bien -

Laure K. a dit…

@Bizak
Je ne sais pas si j'arrive à mieux vs la faire connaître, ça peut paraître lointain la danse, je comprends.
Mais de trouver une musicalité dans le mouvement, ça c'est vraiment passionnant. Un langage, effectivement. Un parlé de soi.