18/04/2011

Lettres, extrait

 "S’ils savaient tous ces gens, journalistes et autres, que c’est la sexualité et non l’art qui a été notre vrai moteur. C’est la sexualité qui a présidé à notre rencontre, qui nous a réconciliés lorsque ce fut nécessaire et c’est son souvenir que nous avons évoqué si souvent et qui nous a réunis jusqu’à la fin."


extraits Lettres à Y.

6 commentaires:

bizak a dit…

Je me demande toujours s'il n'y avait pas la sexualité avec tout l'emportement et la jouissance que cela procure, est ce que l'humanité aurait survécu? Je n'imagine pas, si la sexualité était une corvée, que ça ferait beaucoup d'émules!
L'art, oui! est venu bien après, pour nous ré-jouir!

le bourdon masqué a dit…

du cousu main...

Laure K. a dit…

@Bizak
Bien vu Bizak... l'art pour nous ré-jouir, il faut une bonne base de jouissance pour profiter des réjouissances !

Laure K. a dit…

@Le bourdon
...

helenablue a dit…

Le sexe est l'essence, l'art les sens. A mon sens reste que le plus grand de tous est l'art d'aimer.








Pardon pour l'effacement d'avant, je m'étais emberlificotée!

Laure K. a dit…

@Helenablue

:-)
Tu as raison, enfin je veux bien te croire, même si ça ce simple mot est parfois usé jusqu' à la möelle, galvaudée jusqu'au piétinement.
L' écrin qui le tient cet art
d'aimer, je te l'accorde volontiers.