09/06/2011

Helmut by June


"Je m'efforce souvent de faire de 'mauvaises photographies'. Bien sûr, je ne peux m'empêcher de travailler soigneusement, mais j'aime bien avoir l'air de m'être trompé. C'est pourquoi j'ai abandonné le Kodachrome, dont je trouve le grain trop fin, trop professionnel. Je préfère les couleurs funky, qui font penser à un accident de développement. La mauvaise couleur me va, tant qu'elle n'est pas trop horrible. Et les instantanés de travers aussi, ça m'arrive de tenir l'appareil un peu de travers, juste ce qu'il faut pour que le cliché ne soit pas trop parfait."

13 commentaires:

laurence a dit…

j'ai horreur de ce photographe d'un machisme particulièrement pointu

Anonyme a dit…

@Laurence
Ah oui? Il a neanmoins une definition de l'image
qui te sied bien.
A mons que tu en aies une autre plus
feminine a nous proposer ? :-)

Anonyme a dit…

Signe Lorka via portable

le bourdon masqué a dit…

que choisir l'homme ou sa technique. Ou est-ce à vos yeux indissociable ?
Bzzz...

laurence a dit…

Eternel dilemme entre le fond et la forme J'avoue que le fond reste pour moi un référent non négociable... 29 ou 30 juin

Anonyme a dit…

@Laurence
Rdv attendu ma chere !
:)

helenablue a dit…

Yes! Pour moi le 30 c'est plus simple mais je ferais un effort si ça ne peut être que le 29!!! Parce que tu le vaux bien!



L'idéal c'est la congruence entre la forme et le fond, à mon avis!

Mokhtar EL Amraoui a dit…

Ce qui me plaît chez lui ce "Newton"de l'apesanteur photographique c'est qu'il veut en faire une narration très photo- métaphorique à lire au second ou au troisième degré.Tout dépend du degré d'humour ou d'intransigeance radicale féministe.En même temps , ce qui est trivial et mercantile, chez lui, c'est qu'il offre à la société du spectacle
ces cuillerées un peu choc;sinon, personne n'aurait parlé de lui. C'est ce qui est injuste dans le monde de la photo, du cinéma, etc. Le succès vient à ceux qui "entartent" le plus, qui insultent le plus, qui gueulent le plus.Il ne sourit plus aux vrais génies qui font des recherches, de vraies quêtes sur la forme et le sens!Bref c'est la turbine de la société du spectacle qui est assoiffée de choc et pour la satisfaire,il y aura cette tendance à la surenchère, au "qui choquera le plus". Encore une fois, c'est le nivellement par le bas ( bas pris dans les deux sens).Par les temps qui courent, je pense que le grand Doisneau serait malheureusement passé anonymement comme n'importe quel citoyen lambda.

Laure K. a dit…

@Laurence

Ce qui m'a amené jusqu'à lui c'est le regard de "June"dit Alice Springs, sa femme sur cet homme, son homme, en train de mettre en scène des créatures fabuleusement érotiques... avait-elle le choix de ne pas voir ?
En a t-elle souffert ?
Qu'est ce qui se passe dans son autoportrait à elle ?

Laure K. a dit…

@Mokthar
Oui, c'est vrai, le "shoot" à tout prix, le shoot fucking je dirais même, faut-il y voir pour autant une démarche marketing ? il se peut qu' on ai envie de révèler aussi en tant qu'artiste des côtés moins glamour et plus rentre dedans. Il me semble avoir fait ça avec mon acolyte Nils.
Le but n'étant pas de choquer mais de s'amuser à mettre en scène différemment.
Cela dit je vois bien à quoi tu fais allusion dans l'idée que la société du spectacle s'abreuve de la bassesse des évènements... bon. Soit.

Laure K. a dit…

@Helenablue
Fond et forme en adéquation. Bien maîtrisé l'outil pour forger sa parole, ô que oui c'est essentiel.

D'où l'intérêt d'être à bonne école, ça évite de perdre trop de temps.

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Laure k
Chez Helmut Newton, il n' y a même pas de quête ni ludique ni véritablement érotique .Peut -être un peu humoristique.A localiser en creusant un peu. C'est simplement le choc et le "scandale" qui est recherché.La preuve en est le fait qu'il table sur les Stars" super-connues. Je ne suis pas du tout un puritain du glamour. Loin de là. Quand la recherche et le questionnement érotique profond et radical y sont , cela se sent. On le voit chez toi et Nils. Il y a une plus-value réflexive , érotico-existentielle réelle. Vous ne tombez pas dans le kitsch.Chez Helmut Newton , je ne vois pas une véritable radicalité du "rentre dedans", ça demeure trop "Bobo", juste un petit allumage faisant dans le poster un tout petit peu scandaleux; la dose qu'il faut pour vendre.

Laure K. a dit…

@Mokhtar
J'avoue ne pas connaître assez son travail mais ce que j'en vois ici me laisse doucement sourire. Les poses vu ici dans le document sont plus que suggestives et rejoignent effectivement une certaine imagerie que je crois comprendre comme "machiste" d'après Laurence.
Encore une fois, je m'interroge plus sur le regard que sa femme a porté sur lui et ses égéries.