02/07/2011

Vers Laurence

Exposer des photographies ce n'est pas s'exposer.
Juxtaposer des photos côte à côte, c'est donner du sens au regard, agencer dans l'espace, choisir un lieu qui est celui d'une activité n'est pas choisir un lieu vide de sens.
Toute la démarche de Laurence s'inscrit ici je trouve avec une sincérité d'être au monde.
Fidèle à elle-même.

Du "Regarde moi !!!" presque impétueux jusqu' à l'accrochage, l'expo est étonnante de douceur, laissant place au vide puis rythmé par trois ou deux photos juxtaposées, jouant avec les angles des murs, les appliques lumineuses, Laurence a égrené un court chapelet de tous ces trésors d'images qu'elle possède dans son coffre fort.


La difficulté de choisir se pose quelque soit le type de création, Laurence a su trouver au fil des jours et non sans angoisse, les photographies qui s'inscriraient dans le ici et maintenant, avec légèreté et beaucoup d"humour au final, je trouve.

A lire aussi chez Helenablue

Exposition

chez Stéphane Jacquet, coiffeur-visagiste, 
21 rue Fréderic Sauton 75005
Mo Maubert-Mutualité
29 juin 2011 – 1er août 2011

2 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

tu as raison d'évoquer la douceur de Laurence.Sa voix gaie et rassurante...
Je n'ai pas vu L. si j'avais su elle m'aurait rassuré et j'aurais fait le pitre, c'est ce que sait faire le mieux, dit-on.
Bzzz...

Laure K. a dit…

@El Bordon
oui, c'est ça qu'elle est Laurence, enfantine curieuse et amusée, le reste trop angulaire ne lui sied que par contradiction avec autrui.