27/04/2012

Aller là, où la lumière ...

11 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

une fois de plus un jargon, moi je m'en fout qu'elle l'ai fait ses photo à cloche pied ou avec une plume dans les cheveux. Pour finir sa derniere phrasene me fait pas rire,vraiment pas, si elle oui...

Hervé SUCHET a dit…

Je ne sais pas pourquoi, on dirait des photos d'architecture.

ALEX a dit…

faire sortir les corps de leur prison; ça semble correspondre au travail efféctué avec leatitia cette version d'ombre et lumière est interressante j'aurai bien aimé qu'elle inclue les 33 photos dans son film pour en faire un vrai document cinématographique.

bizak a dit…

J'y vais! Bon week end Laure!

Éric McComber a dit…

Elle est inspirante à mort, cette Issermann. J'adore sa force, sa puissance, son ambitus.

Laure K. a dit…

@Le bourdon
Pas pour moi, mais soit.

Laure K. a dit…

@Hervé
Le corps dénudé rendu visible dans les interstices lumineux d'un espace conçu et apprêté provoque plus de sensualité que d'architecturalité, si je puis dire,Hervé.

Laure K. a dit…

@ALex
Je reconnais dans tes phrases ce que je ressens en voyant ces photos noir et blanc. Et c'est très subjectif, je comprends que ça puisse être ressenti autrement, mais le débat ne m'intéresse guère, moi j'aime, c'est tout.
Tu aurais bien aimé, tu aurais bien aimé... bah oui mais c'est pas toi qui choisit, hein !
;-)

Laure K. a dit…

@Alex
je regrette d'avoir raté l'expo en mars...

Laure K. a dit…

@Eric Mc Comber

:-) puissante...

Laure K. a dit…

@Bizak
ola comme vous y allez ! merci , vous aussi Bizak