08/06/2012

Carré Rouge épidermique

© Raphaël Ouellet

L’auteur de ce texte est photographe

Je suis un cynique. Voilà c’est dit, j’entre dans la catégorie des cyniques. Si on ajoute quelques paliers au niveau du cynisme, sur une échelle de 10 je me considère au moins à 9.
Pas que j’ai toujours été dans cette situation, j’ai déjà été président de mon école secondaire, j’ai siégé sur des conseils municipaux dans ma ville natale et je me suis battu contre chaque membre de ma famille de façon étalée sur plusieurs Noëls, Jour de l’An, Pâques, anniversaires quelconques, etc. Tsé, j’y croyais. Chaque fois, j’avais une nouvelle bataille. Que ce soit l’industrie musicale au grand complet, les gouvernements, les hausses des frais de scolarité (c’est pas d’aujourd’hui hein!), le système de santé, la souveraineté ou tout autre débat. Chaque fois, je me butais contre des adultes qui me disaient « Attends de grandir, toi aussi tu vas te fatiguer et tu seras épuisé de lutter. »
Je me suis dit que JAMAIS je ne deviendrais aussi désabusé.

lire la suite

8 commentaires:

lilasvb a dit…

tres belle photo

Yvan a dit…

Je souscris aussi au propos.
Ce présent gouvernement
n'est pas seulement sourd,
il est aussi aveugle.
Ajoutons son absence de mémoire
trahissant sa stratégie
de division électoraliste
depuis le premier jour
de cette grève.

Tout le conseil des ministres
actuel a l'odieuse prétention
d'être dans le droit chemin
de l'ordre alors qu'il oublie consciemment la première condition sine qua non à toute démocratie qui se respecte:
être redevable devant le peuple
qui paie leurs salaires.

Jean Charest et sa troupe
l'ont oubliée dès leur
accession au pouvoir,
il y a déjà presque 10 ans.

Anyway,je crois humblement
qu'il existe encore pire
que la hausse des frais scolaires.

Le dossier des gaz de shiste,
et celui du Plan Nord,
entre autres.
On a l'embarras du choix,
sans parler des 150 millions
de coupures à l'éducation
primaire et secondaire.

Pick a Boo. Vente de feu.
On assiste à la déconstruction
rapide de ce qui a pris des générations à construire
sous la matraque de l'ordre
policier arbitraire béni
par la marionnette qui nous
sert de premier ministre.

Bises.
Merci de votre intérêt
les francophiles.

Laure K. a dit…

@Yvan

les Mayas avait établi la fin d'un cycle, pas la fin du monde en 2012, ils se trouvent que l'alignement des planètes correspondent au soulèvement des révolutions d'il y a un siècle...
:-)
c'était important de le souligner voilà, voilà.

Cela étant dit, bonne nuit.

Laure K. a dit…

on fera mieux, demain.

Éric McComber a dit…

Merci Laure, je relaie.

bizak a dit…

Je te trouve toi Laure merveilleuse pour ton abnégation de soutenir ce mouvement d'étudiants pour leur droits et je trouve les propos du photographe assez justes et démontrent que même dans une démocratie beaucoup de choses restent à faire.
Justement les étudiants sont les relais de l'ancienne génération pour ne jamais s'user dans la lutte pour les droits des présents et des générations à venir.

Laure K. a dit…

hum, les mayas et les boussoles planétaires étaient une joke...

Laure K. a dit…

@Bizak
:-)