16/06/2012

Mon petit carré rouge

Louise
J' ai voulu lui montrer le film, lui montrer ce pourquoi je ne suis pas très disponible depuis dix jours, pour elle; je lui ai expliqué le contexte du peuple qui manifestait et qui se faisait battre, les casseroles joyeuses à 20 heures, mais au fur et à mesure elle mettait ses mains devant les yeux, trop de violence, on a arrêté au bout de 20 sec d'images. Et c'est vrai qu'en regardant tout à coup à travers ses yeux, ces images vues et revues,  m'est apparu cet évident constat que l'on ne peut pas tout voir, tout appréhender de cette façon là.
Dire que le monde n' est pas si rose est important, mais il ne faut jamais tuer l'espoir d'une vie meilleure.

15 commentaires:

Éric McComber a dit…

Je comprends. Je n'arrive toujours pas à voir ça sans pleurer un peu. Et t'as vachement dosé ! C'est simplement la preuve empirique de l'horreur que subit en ce moment ce peuple.

Ton film en fait une démonstration factuelle, tout en ouvrant vers la possibilité du rayon de soleil.

Encore merci, au nom de tous les miens.

helenablue a dit…

Oui, je crois qu'il faut avoir la foi et oeuvrer à fabriquer cette espérance, on le doit à nos enfants.
Kiss ta petite princesse pour moi!

manouche a dit…

Le film est une réussite
la réaction maternelle bien sympathique.

le bourdon masqué a dit…

à ton enfant pas facile d'expliquer où est le bien où est le mal quand la police dérape très méchament... bon courage Laure.

zoé lucider a dit…

Qu'elle est jolie! Je comprends qu'elle ait du mal à regarder. Moi aussi. Et je n'ai pas son âge tendre.

La Rouge a dit…

Tite Peanut! Z'auront bien le temps de ce soucier de tout ce merdier.

laurence a dit…

je trouve qu'il n'y a pas d'age pour expliquer aux enfants non pas la désobeissance mais la vigilance..." la loi du plus fort n'est pas forcément la meilleure" c'est ce que disait La Fontaine...et l'obeissance aveugle est pour moi la pire des absurdités humaines...
Louise choisit ce qu'elle veut ne pas voir... et Laure explique pourquoi elle a fait ces images... elle ... sa maman ... c'est dans ses mots que Louise fait son chemin dans le monde si petite qu'elle soit... Cela a probablement la même fonction que" le conte" qui était un modèle de violences lointaines à l'époque ou l'image filmée n'existait pas... effectivement l'image a une réalité que le conte n'a pas et ce sont les mots de Laure qui protègent Louise de ce qui se passe "La vie est belle"

MakesmewonderHum a dit…

Il y a une constante chez les enfants, peut-être pas à son âge (suis même pas certain de cette précision..) qui s'observe et qui nous est confirmé lorsqu'à leur tour ils deviennent jeunes adultes, nos enfants nous préfèrent debout à se questionner et à remettre en question nos façons de faire plutôt que de s'enfermer dans l'immobilisme pépère. Ça les rassure que, oui, les choses peuvent changer à force d'implications, de petites victoires, de revers, aussi, nombreux parfois. Ils quettent notre honnêteté et s'y appuient pour avancer.

laurence a dit…

L'honnêteté d'être comme on est, est sans doute ce qui enchante les enfants et leur donne la base solide sur laquelle ils peuvent construire leur confiance...

Hervé SUCHET a dit…

Ne pas cacher ce qui peut effrayer, vivre avec eux, leur faire vivre ce qui nous construit, ce qui les construit.
H./S.

Laure K. a dit…

Excusez-moi du peu de répondant à vos riches commentaires de ces jours derniers, mon disque dur à quasiment rendu l'âme, et mon emploi du temps ne me laisse pas tout à fait le loisir de converser.
A très vite alors...
bizes en chantier

Hervé SUCHET a dit…

Cette video sur vimeo sur la manif parisienne du 24 :
http://vimeo.com/44618925

H./S.

anne des ocreries a dit…

Au moins, Louise, elle a eu la chance de ne pas rester seule devant ces images, sans mots accompagnants, comme tant d'enfants à qui la télé sert de nourrice.....
Je pense qu'en effet quand on regarde ça par les yeux de cet âge, on croit perdre pieds dans un monde de cauchemars !

Laure K. a dit…

@Anne
merci Anne.

Laure K. a dit…

@Herve
Merci pour le lien, je n'ai plus le temps de tout parcourir...