06/07/2012

Un jour sans fin

Une coupe sonore évaporée et toute la vie s'en retrouve par dessus tête. Seules échappées, les allers- retours vitres ouvertes à couper les rayons d'un soleil couchant sur des musiques de saltimbanques. Dommage qu'il faille aussi conduire sa monture, ça laisse peu de temps pour la traversée des mirages.
Heureusement, il y a les blogs ...

8 commentaires:

alex a dit…

sacré monage de photos! ça me fait penser à CARAVAGE et Rubens

Éric McComber a dit…

Heureusement, les blogs. Combien de fois me dis-je ça par semaine ? Nous sommes les derniers résistants face à l'armée du mensonge.

helenablue a dit…

Heureusement les blogs... Oui... ET les rencontres qu'ils permettent! Tiens bon ma belle!
Gracieuse vidéo, féminine en diable...

La Rouge a dit…

Dikanda Ederlezi... je retiens. C'est intense à souhait, ainsi que les visuels. La lumière du Caravage était plus violente, il n'avait pas cette douceur en lui. Et puis ce sont des pigments récents ses toiles là. Du moins plus récents que Rubens mais peut-être que je me trompe. Enfin, c'est beau. Merci.

Laure K. a dit…

@Alex
Subjugant, je dirais.

Laure K. a dit…

@Eric mc Comber
AH oui toi aussi tu te le dis ? pour toi c'est un contre pouvoir, pour moi, parfois, mais surtout un espace de partage et d'expression.

Laure K. a dit…

@Hélénablue
Merci grande amie, je tiens, je tiens. J'essaye, je te promets, mais parfois ça déborde du contenant.

Laure K. a dit…

@La Rouge
Une magnifique chanson extraite du film
"Le temps des Gitans" d'Emir Kusturica. J'ai découverte cette version là sur ce clip et ça me magnétise visuellement et musicalement.

Merci pour les éclairages picturales, intéressant la connaissance que tu en as.