16/07/2012

L' âme miroir de Louise


"J'ai suivi régulièrement depuis le tournage l'évolution de votre travail, et je suis allé, il y a quelques années, avec mes deux fils à la Tate Modern. Ils ont été surpris et émerveillés par votre sculpture géante de l'araignée que vous avez intitulée Maman. Ils n'ont pas été les seuls à être "bluffés", j'ai retrouvé à travers cette oeuvre votre vitalité créatrice et j'étais heureux de la partager avec mes enfants. Je leur ai dit aussi que la femme qui avait inventé cette sculpture avait plus de quatre-vingts ans, qu'il était possible de créer aussi longtemps que le désirait notre âme, notre coeur, notre confiance en soi et notre capacité à inventer des formes comme vous me le disiez quinze ans plus tôt. Vos formes, vos signes sont là présents, il voyagent maintenant à travers le monde et sont autant de petits cailloux qui permettent de comprendre votre chemin, l'intimité de votre démarche.

Un jour, à propos de Francis Bacon, vous disiez que le fait de regarder ses tableaux vous rendaient vivante. Que vous aviez envie de le partager. Et que c'était presque l'expression de l'amour. Avez-vous pensé que l'on peut dire la même chose en étant face à vos sculptures ?"

Camille Guichard
Réalisateur documentaire Louise Bourgeois-
ArteJanvier 2008


4 commentaires:

alex a dit…

vous ne voyez pas ce que je vois....Il y a des réalités...Il n'y a pas de conflit!
je trouve ça super de la part de cette Dame devant ses miroirs

le bourdon masqué a dit…

à l'auberge espagnole...

Laure K. a dit…

@Alex
j'aime aussi

@Le bourdon
??

le bourdon masqué a dit…

on y trouve ce que l'on y apporte.