17/07/2012

Variations aquatiques



J'ai remonté quelques amphores de mes plongées profondes, ci-suit les plus fondamentaux sujets. Pour ma part je cherche sans chercher parce que je trouve dans l' fond mais vos commentaires m' intéressent.

16 commentaires:

Hervé SUCHET a dit…

Mille sabords.
H./S.

Jeanmi a dit…

Pendant 5 ans j'ai plongé en Algérie dans les années 80. J'ai remonté quelques unes de ces merveilles, j'en ai beaucoup donné et gardé les plus belles.C'était devenu une passion.

le bourdon masqué a dit…

narguer les narguilés...

Laure K. a dit…

@Hervé
Jet d'ancre !

@Jeanmi
Incroyable mais vrai alors ! ces histoires d'amphores. J'adore les amphores et le mot et la forme et ce qu'elles pourraient y contenir.

@le bourdon
Ha !

le bourdon masqué a dit…

Jacques Mayol aimait ça.

Hervé SUCHET a dit…

Amphorisant dirait Haddock ou Vermot. Tiens, au juste, y'a quoi dans votre amphore?
Deale Esq.

helenablue a dit…

J'adore les amphores moi aussi, pour ce qu'elles suggèrent et ce qu'elles contiennent et pour leurs mystères...

Laure K. a dit…

@le bourdon
ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit le Bourdon, la suggestion est habile...

Laure K. a dit…

@Hervé Suchet
gober des "amphorisants" alors !
ya tout ça Hervé dans mes amphores, une pour chaque ligne et une ligne pour un chapitre, etc.

Laure K. a dit…

@Helenablue
Tant mieux, tant mieux...

manouche a dit…

Un seul col, un seul opercule mais remontés en apnée, je partage ta joie.

Hervé SUCHET a dit…

>Laure K. C'est des stoned amphores alors.
H./S.

Laure K. a dit…

@Manouche
Une seule voie de respiration minime, un truc qui tient à un fil, comme pour échapper au trop plein parfois faut se mouiller bien plus profondément qu'en humain, et toucher un fond qui, à la surface, n'en révélait pas tant.

Laure K. a dit…

@Hervé
Tu connais le risque de l'ivresse des profondeurs ? moi je connais, j'y suis tellement zen que j'en oublierais de vider mon masque et de faire rentrer l'oxygène,tellement c'est bon.
Fort heureusement, tu vois, il y a des excitations à explorer les failles, surtout quand j'y trouve des messages forts, à moi, en-dedans de l'amphore.
Mais mollo et vigilance.
Assurée de ceux qui restent à la surface, comme vous ici, entre autres.

Hervé SUCHET a dit…

@Laure K; Je ne m'en suis toujours tenu qu'à ce que j'appelle l'extase des canopées, où je n'ai pu compter que sur ce que j'y ai trouvé.http://appelsdair.blogspot.fr/2007/06/sur-les-canopees.html

Bien à toi,
H./S.

Laure K. a dit…

merci Hervé, merci beaucoup.