03/08/2012

Danse avec moi


Photo de Yann Fravalo-Riopelle

Dix jours de pleine terre, sans être mère. Sans être à personne nécessaire. Liberté de moi, de mes gestes, de mes actes, de mes pensées, de mes souffles, ma respiration, la mienne.
Regarde comme l'océan est puissament libre, grandeur et vertige. Se souvenir des gestes qui font de l'avant une avancée. Va, nage, sois libre, sois bien dans ton corps, relie les points du cadran solaire, aligne-toi sur les astres de ton signe, sens venir les vents, tous les vents, les sublimes, les contraires, navigue dans les airs du beau et de la tendresse aventureuse. 
Sois la vie et prolonge la d'autant. 


merci à La Rouge

3 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

un poème pour une enfant.

Laure K. a dit…

Louise est partie ce matin, j'ai eu un grand vide, bizarrement, ce sentiment un peu vertigineux de lâcher une petite main que je sais en bonne compagnie. Blue est partie aussi, ce qui me fait deux âmes soeurs en belle envolée.
C'est un état étrange que de se retrouver ainsi à soi-même. Un grand kiff d'été. Pour mieux se retrouver.
Bonne journée à toi.
Un café en terrasse à l'occasion ?

le bourdon masqué a dit…

à l'occasion. :)