21/09/2012

Claude Régy: metteur en scène

Je continue le fil de ma pensée sur le théâtre et retrouve dans le prolongement de l'actrice le metteur en scène, Claude Régy. J'avais fait l'expérience de son théâtre lors d'une représentation de la pièce 4.48 Psychose, de Sarah Kane, avec Isabelle H.

Une mise en lumière frappante, déroutant la perception même de la réalité scénique, grâce à une orchestration de l'éclairage qui désincarne peu à peu la comédienne qui se tient sur scène. La perception est tellement modifiée que de sa présence ne ressort plus que l'expression du texte, quasiment, une symbiose entre celle qui écrit et celle qui dit. La chair est devenu spectrale au fil de la pièce, si bien que j'ai été très troublée de ne plus réussir à voir qui se tenait là, au beau milieu de la scène. Il y avait une aura, une aube, un crépuscule, la fin d'une histoire, la fin d'une vie, d'un cauchemar, je ne sais. Cette image, cette image visuelle je me la rappelle aussi parfaitement que je vous l'écrit.
A partir de là, de ce quelque chose que je n'avais pas encore ressenti, j'ai compris quelque chose du théâtre.
Ne pas confondre théâtre de distraction et théâtre d'expression.


6 commentaires:

Hervé Suchet a dit…

Bonne page Laure, bonne page.
H./S.

anne des ocreries a dit…

là, tu m'épates. wow.

alex BERT a dit…

Cette découverte de Claude Régis m'a beaaucoup intéréssée et surtout INSTRUIT sur beaucoup de choses et j'ai un peu mieux perçus, à mon petit niveau de vers de terre,le travail que je viens d'entreprendre sur mon nouveau blog
merci!
http://mesobjetscurios.canalblog.com/

Laure K. a dit…

@Hervé
Ben oui, pourquoi ?

Laure K. a dit…

@Anne des ocreries
ben pourquoi ?

Laure K. a dit…

@Alex Bert
Il a une conception forte de l'art de la repésentation scénique. Tant mieux que ça te donne de quoi agir.