15/10/2012

Crrrac, Boum, Huuu




Les scènes se passent dans une école française somme toute "normale", ouvertes aux arts, mais à la pédagogie appliquée à des dimensions trop exigües,  pour se permettre un one to one avec un enfant au rythme biodynamique excellent, mais pas encore prêt pour l'assimilation artificiel de données complexes et théoriques, qui sont pourtant les fondations de toutes ses prochaines années d'études et d'apprentissages.

La phrase est longue. Je sais. C'est à peu prêt sur ce rythme là que l'on enseigne. Et le résultat ci-dessus se révèle de façon quotidienne. Aïe.

Louise a appris à écrire le nombre 7 en lettre, seulement hier. Elle va avoir sept ans, 'tombe bien.
Sept, ce petit mot dans lequel se cache un "p"vaurien qui vaut rien, juste là pour te faire perdre un point. Mais si tu connais le mot septante en Belgique, alors tu comprends pas qu'on dise soixante-dix en français au lieu de septante comme quarante, soixante. Je ne sais pas moi non plus où est la logique, je n'ai pas fait d'études de LETTRES. Voilà, c'est bon maintenant tu sais écrire "sept" pour toute ta vie. Cool, hein ?! et le 20, "vingt"avec un g et un t qu'on n'entend pas, le français est bourré de lettre muettes. Faut les prendre avec tout leur package, les mots, ma fille.

Il est un exemple pourtant en terre du Nord, la Finlande, où les critères de formation des maîtres est égal aux critères de Sciences Politiques. Sur 2000 il n' en prennent que 150. Alors devenir instits relèvent du haut sommet de l'état. Tout a éte misé sur l'éducation dès la primaire avec 3 intervenants adultes par classe. Leurs objectifs ? déceler les rythmes des 22 élèves, et les épauler dans l'acquisition des savoirs nécessaires durant un cycle entier. Les résultats sont éloquents, la Finlande est la meilleure école au monde, pas loin de la Corée du Nord.

En attendant les réformes frrrrannçaises, je fais quoi moi ? j'attends patiemment qu'on s'indigne d'ici deux ans ? Non, je bats les cartes que j'ai en main, et je bosse sur le dossier depuis 3 jours pour modifier les curseurs de l'échec scolaire. Il y a tout à reprendre. Et puis j'ai aussi un paquet de linge qui m'attend...

11 commentaires:

MakesmewonderHum a dit…

Tu sais, ce billet, dan'l fond tu l'écris au nom d'une multitude de parents de bien des régions et pays différents, tous aussi désemparés, et avec raison, dans leurs questionnements sur la valeur de nos systèmes d'enseignement et quêtes de meilleures méthodes. J'ai vu des reportages sur la Finlande et la place qu'occupe l'Éducation Nationale dans l'esprit des citoyens. Au point d'y consacrer énormément de soins dans le choix et élaboration des critères de sélection de ses futurs professeurs. C'est à mon avis la base et ce devant d'être également jumelé à une interaction constructive avec les parents pour le mieux-être des enfants, le seul but louable et acceptable à long terme.

laurence a dit…

Bien d'accord avec toi Makes en France ce sont les enfants qui doivent s'adapter à l'école et le formatage commence au Cp... quelques exceptions...dont on garde un souvenir ému jusqu'à la fin de sa vie... et d'ailleurs l'école devient une sorte de "no man's land"dont ne sortiront vainqueurs que ceux qui sont très brillants ou très compliants ou ceux pour qui les parents ont décidés de ne jamais lâcher...
L'école de la République est tout simplement le tamis très efficace de l'élite.Une élite, un bien grand mot pour des gens qui ne savent que reproduire et qui sont incapables d'inventivité...L'inventivité on la trouve souvent chez ces enfants qui ont des difficultés scolaires et qui en ont besoin pour faire face à ce rouleau compresseur...

helenablue a dit…

Bon, je ne pouvais laisser ce commentaire avec une si grosse faute de français alors qu'on parle de l'éducation... je suis complètement d'accord avec makes et Laurence! j'ai connu cette m^me galère avec mes trois gars, un des trois a même quitté le système scolaire, découragé et il a bien fait, il a préservé ainsi son potentiel créatif!! Lire ou relire enfants libres de Summerhill et tenter de trouver une école appropriée pour Louise. Te rends tu compte que Septembre n'est même pas le septième mois de l'année, de quoi en perdre son latin, non? Bises à toutes les deux et courage! Blue

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum
Nous sommes d'accord, donc voici vers quoi tendre car il y a des solutions.

Laure K. a dit…

@Laurence
"très compliants" !! je ne connaissais pas cette expression tout à fait opportune.
Merci pour ton soutien et tes conseils éclairés, Laurence.

Laure K. a dit…

@Hélénablue
Merci de me rappeler la référence de lecture, j'avais zappé.
Le potentiel créatif est à nourrir et à protéger, comme me le faisait remarquer Laurence. Pour le reste, il va falloir retrousser ses manches quelques années encore.
Merci de vos témoignages, j'ai les oreilles grandes ouvertes.

La Rouge a dit…

Je n'ai pas d'enfant, il y a une réalité de l'éducation qui m'échappe donc pour un commentaire intelligent mais l'éducation selon moi a toujours été à des années lumières de l'avancement humain et de son réel potentiel créateur. C'est une forme limitative d'enseignement de production, pour faire des humains fonctionnels au niveau corporatif. On ne s'en sort pas sauf, si maman s'implique très fort à montrer d'autres chemins. Je vous lève mon chapeau, je n'aurais jamais eu la force, je crois.

alex--6 a dit…

je viens de voir sur ted une intervention qui devrait aider à résoudre pas mal de question de math à l'école
SHILON SCHOCKEN le cours informatique auto organisé (oct 2012)

le bourdon masqué a dit…

@Laurence vous occultez grand nombre de paramètre sur les origines des jeunes.
Les parents,les enseignants etc...etc...

Alors faudra-t-il brûlez tous ces livres où sont accumulés les savoirs dont vous vous inspirez si souvent.

Je n'ai pas la réponse,vite un bouquin.

Laure K. a dit…

@La Rouge
Mais si tu aurais la force, crois moi parce qu'il en va de ton énergie vitale et qu'importe qeu ce soit pour un enfant ou un autre compagnon de voyage.

Laure K. a dit…

@ALex
Merci beaucoup Alex, je tâcherai de regarder ce TED !