08/11/2012

Rencontre- Hervé Brisepierre



vidéo: Laure K.


J' ai visité la galerie d' Hervé Brisepierre cette semaine, découvert par Hélénablue.
D'abord parce que l'affiche de l'exposition me plaisait bien et ensuite parce qu'il m'était accessible en ces jours et heures de naviguer seule et sans amarres.

Hervé est un homme chaleureux, qui ne s'économise pas de parler de ce qu'il fait, qui a trouvé une forme à son puzzle intérieur peut être, dans la matière, le matérieau. Celui qu'il faut tordre de ses mains, poncer, tailler, ciseler, donner forme. Toute cette démarche là ancrée dans le bois de remplir les trous, les vides, le chaos avec des choses qui paraissent si précieuses.
Il y a peu d'hommes qui réussissent ça, qui ont conscience de la beauté du chaos, du très plein et de l' espace désertique. D'accueillir les aléas, les accidents, de leurs donner vie en y incrustant des matières.  Quand j'ai filmé sa table, je balladais mon oeil sur un désert peuplé de serpents et d'oasis, Hervé Brisepierre brode un paysage intérieur, un jardin.

J'ai voulu posé mon regard dessus, j'ai eu besoin de ça, de prendre le temps de voir, et de vous le donner à voir. Je suis admirative, sincèrement de ceux qui trouvent un socle à leurs puzzle de vie.


3 commentaires:

La Rouge a dit…

C'est un bien beau portrait de cet homme et de ses objets précieux. Je comprend très bien cet envie de créer sur tout cette matière merveilleuse. C'est chaud et intime. J'aime.

Laure K. a dit…

@La Rouge
:-)
Heureuse de te le faire découvrir et partager.

zoé lucider a dit…

Quel dommage! J'étais à Paris le 8 et je serais allée voir ce très beau travail avec plaisir. Merci pour la découverte