27/02/2013

Audaubade

peinture Astrid Shriqui Garain

Dors mon ange, 
Que le noir se résolve, 
Prie que l'on nous dérange
Et que Dieu nous absolve
Le monde te fait mal 
Tu pleures quand il saigne
Tu rêves d'un carnaval
Fête des rois et des reines
Délivrance
Avec toi je m'échappe
Avorte la violence
Rendez vous Rue de Lappe
Moi j'aime quand on chante
La la la sous la lune
L'amour qu'on enfante
A la lumière diurne

Audaubade
Un rendez-vous
Une ballade
Des "tu" aux "vous"
Audaubade
Je crains pour vous
La dérobade
D'un tabou

Je respire et caresse tes formes
Et la joie qui m'aspire
M'élève et me transforme
Mon ventre, suis enceinte
Douceur, mon amour
Dessin des saints, des saintes
Immuable et toujours
c'est l'étreinte
Emane une terre pure
Du bleu j'ai tant l'empreinte
Du mal je n'en ai cure
Et je suis toi mon ange
Le miroir du beau
Mirage qui te change
Le roman, la photo

Audaubade
Un rendez-vous
Une ballade
Des "tu" aux "vous"
Audaubade
Je crains pour vous
La dérobade
D'un tabou





Audaubade- PJMorisseau

1 commentaire:

Mokhtar El Amraoui a dit…

Le poème de Pascale-Jeanne Morisseau et le tableau de la chère Astrid-construit comme un poème pictural- se rencontrent parfaitement en une belle "étreinte".