24/02/2013

Contre rive

A tout
Hasard
et contre
un jour.
A la traverse
De nos visages
Mis en regard.
Ligne de fond.
Présent hasard
Et à raison.
Un mot et sons
au fond de l’eau.
Arbre en mirage
Et tant de larmes.
Trop de mémoire
Mise au bazar.
Toile de l’une,
Encre de l’autre.
Sous la poussière
l’ange animal
Démâte les dents de notre roue
sous les bleus de nos orages.
Grain des miroirs
sous un frisson
Par la présence
De ce nom.
Contre regard
sur un visage.
Le fil des rames
courbe tes lignes
A la lune de ce charme.
Éclair.
En plein visage,
La ligne obscure de cette barque
Emporte ton sourire
contre la rive de mon front.

Contre rive - Astrid Shriqui-Garain

4 commentaires:

Astrid SHRIQUI GARAIN a dit…

ITHAQUE
"
...
Garde toujours Ithaque présente à ton esprit .
Y parvenir est ton but final .
Mais ne hâte pas du tout ton voyage.
Mieux vaut qu’il dure de nombreuses années ;

et qu’ aux jours de ta vieillesse enfin tu jettes l’ancre dans ton île,
riche de tout ce que tu as gagné en chemin,
sans t’attendre à ce qu’Ithaque te donne des richesses.
Ithaque t’a donné le beau voyage .
Sans elle, tu ne te serais pas mis en route.
Elle n’a plus rien d’autre à te donner .
Même si tu la trouves pauvre, Ithaque ne t’a pas trompé.
Sage comme tu l’es devenu, avec tant d’expérience,
tu dois avoir déjà compris ce que signifient les Ithaque "

Constantin Cavafy (1863-1933)

Merci, Laure, pour cette escale.

le bourdon masqué a dit…

le petit oiseau est sorti...

Mokhtar El Amraoui a dit…

Chère Astrid, je pense que "Contre rive" marque un beau tournant dans ton écriture poétique; ton style est plus épuré dans le sens de la condensation et plus chargé de gerbes de suggestions. Bonne continuation vers ton Ithaque poétique!

Laure K. a dit…

@Astrid
Une bien jolie île, Ithaque.
L'odyssée est une des rares oeuvres littéraires qui m'a passionné dasn ma scolarité. Tout étant insufflé par celle qui nous la contait. Savoir transmettre est un art en soi.
Merci pour le voyage.