08/02/2013

Poésie dans l'hémicycle


Toujours en plein débat parlementaire sur le mariage pour tous, Christiane Taubira avance casquée, devant cette assemblée d'opposition d'un autre temps, avec pour armes parfois la poésie. Qui ne sont pas de vains mots.
On sent que le débat est non seulement affaire de famille mais reconnaissances sociale pour tous ceux qui savent ou ont éprouvés ce qu' être "différent" signifie.
Madame Taubira a d'ores et déjà gagné ses galons de puissante oratrice, il n'y a qu'à regarder les derniers échanges des jours passés qui circulent sur le net. Elle ne lâche rien. Et lorsqu'on entend  "n'est pas Simone Weil qui veut" de la part des députés adverses, je crois qu'ils n'ont pas bien mesuré d'où vient l' origine de son combat contre l'indifférence et la non reconnaissance des droits à tous les humains, quelque soit leur île. N'est pas Christiane Taubira qui veut .

8 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

il y a des îles plus "chics" c'est vrai. Pour ma part la Guyane n'est pas encore insulaire,mais qui sait.
Bzzz...

helenablue a dit…

Impressionnante!

alex-6 a dit…

je suis d'accord avec toi taubira fait preuve d'une belle conviction pour défendre son dossier qui n'est pas facile à faire admettre par cette ultra droite réac c'est une oratrice qui ne se démonte jamais face à des politicars qui ont un cerveau de vers de terre

Astrid SHRIQUI GARAIN a dit…

Il n'y a qu'à voir certains regards qui lui sont adressés. Elle pointe du doigt jour et nuit les ombres de la République.Elle gratte et arrache le vernis des masques.Elle ne lâche rien aux chiens. C'est une leçon de Vie.Les sceaux de notre République sont entre de bonnes mains.

Laure K. a dit…

@LE bourdon
mmh pas faux... autre chose d'intéressant sur le sujet, le bourdon ?

Laure K. a dit…

@Helenablue
La révélation politique de l'année, si je devais voter.

Laure K. a dit…

@Alex
Même ses adversaires lui accordent sa combativité dans ces joutes oratoires ô combien pestilencielles.

Laure K. a dit…

@Astrid
Je n'aurais pas mieux dit, Astrid.
:-)