03/03/2013

Eaunanisme



Les douches chaudes, j'adore, mais les bains brûlants, quel bonheur.
On y pénètre doucement presque douloureusement, mais j'accepte ce sévice avec grâce tant je connais la sensation qui s'y prolonge dedans.
La chaleur de l'eau engourdit l'épiderme, le bas ventre est encore plus sauvagement absorbé tant la brûlure est vive. Un craquement de peau. Figée un instant, je prends contact avec chacune de mes cellules touchées par le chaud, j'attends que mon corps s'habitue, le moindre mouvement est sensationnellement multiplié par cent. Quelques larmes d'eau fraîche. Enfin conquise, je glisse toute entière dans la bulle d'eau azur. Un ravissement corporel bercé par la voix de La Callas, quelques bougies en guise de lumière et un verre de vin rouge pour suivre le mouvement. Un vrai plaisir de mortelle contre le froidure de l'hiver.




6 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

pour les pâtes c'est la même technique.
Bzzz...

helenablue a dit…

AAaaaaaagh! J'ADORE ça moi aussi...
:-)

alex-6 a dit…

comme dit le bourdon c'est al dente
et ça fouette l'imagination
la voix de la callas c'est quand même autre chse que The VOICE

Laure K. a dit…

@le bourdon
:-)

Laure K. a dit…

@Helenablue

Qui n'y succomberait pas ?

:-)

Laure K. a dit…

@Alex
ah, vous passez vos samedi soir devant le magasin de textures vocales, Alex ?
j'aime bien The Voice.