26/03/2013

Hop là !


"Il ne serait pas ridicule de dire à tes modèles: je vous invente comme vous êtes"





En 1975, il publie Notes sur le cinématographe, recueil d'aphorismes dans lequel il défend sa vision du « cinématographe » qu'il distingue du cinéma. Il pense en effet que le cinéma n'est qu'un théâtre filmé tandis que le cinématographe invente une écriture nouvelle « avec des images en mouvement et des sons » mis en relation par le montage.

5 commentaires:

Hervé Suchet a dit…

Je regrette de n'avoir aucune culture cinématographique. Vous avez lu les Notes de Bresson?
Bonjour laure.
H./S.

helenablue a dit…

Hop là !!
Superbe ce qu'elle nous dit là la dame en noir...
:-)
On s'y retrouve, hein?

Laure K. a dit…

@Hervé

Oui j'ai ouvert ce livre hier, Notes de cinematographe. Mais les aphorismes c'est un peu sec comme lecture. Il a développé là-dedans sa "cinépoétique" personnelle pour définir son art, c'est ce qui me semble intéressant. Il n' y pas d'acteurs mais des "modèles". Le montage comme "phosphore" ou encore des oppositions violentes entre le jeu du théâtre de la mise en scène parlé et une voix un corps qui semblerait beaucoup plus libre de laisser passer l'expression. Mais je m'y retrouve à peu de choses prêt et c'ets essentiel de mettre des mots sur ce que l'on travaille, n'est-ce pas ?

Laure K. a dit…

@Helenablue

c'est à dire oui, il me fallait un truc léger sans trop, sans trop peu. C'était un peu H.24 dans ma tête... la voix bouclée rebouclée avait besoin d'un peu d'air, je ne connaissais pas cette petite pépite de Barbara, elle ne manquait pas d'humour dans la noirceur de ses textes.
L'humour et le rire manquent à toute heure !

le bourdon masqué a dit…

alors une touche d'espoir dans ce "Hop!"