14/03/2013

S'exposer

Il ne suffit pas d'être là pour être là,
Il ne suffit pas d'être à l'aube pour être au seuil,
Il ne suffit à personne d'exister pour être à soi, entièrement vivant, et pourtant...
Je sais et je sens que ce qui sépare, se lie à l'heure, et la magie de l'instant, tout simplement, l'osmose d'une présence dans son incroyable réflexion, au delà de tout mots et de toutes phrases, indépendamment semble-t-il de sa propre volonté, l'état du lien indéfectiblement lié ... comment vous le  dire... Qu'une seule personne soit dans la cristallisation d'une multitude de pensées, d'imageries qui représentent à elles seules un demi-siècle de la vôtre, et là se poser en face et devoir supposer qu'on puisse en faire une oeuvre.
Si tant est qu'on soit capable de faire preuve d'assez de lucidité pour oeuvrer. D' insouciance.
La difficulté est d'être non pas à sa hauteur, mais à la hauteur de tout ce qu'on avait pû imaginer jusque là.


...



4 commentaires:

Guillaume Lajeunesse a dit…

Magnifique!

alex-6 a dit…

camille claudel aurair ou écrire quelqie chose comme ça

Laure K. a dit…

@Guillaume
... Merci.

Laure K. a dit…

@Alex
je ne sais pas Alex, mais comme dirait Foresti imitant Adjani "je ne suis pas folle vous savez".
Vou faites allusion au film de Bruno Dumond j' imagine qui vient de sortir: Camille Claudel 1915. Très envie d aller le voir.