14/10/2013

Au bout de tout

Dessin du Plumitif


A l' heure où la blogueuse amie Hélénablue s'enveloppe graphiquement de blanc, sous le nouveau nom de Blue, je m'apprête à envoyer le film que nous avons crée ensemble dans différents festivals.

Tourné le 15 mars 2013, jusqu'à sa finalisation réelle ces jours-ci, au bout de presque 8 mois.
Trouver la voie juste prend un temps infini. Intérieurement il s'agit d'une autre affaire, un lien complexe à dénouer, à faire respirer, à laisser reposer, à reprendre. Le travail de création est là.
C'est ce qui nous lie au sujet qui en fait sa force, sa complexité, sa beauté. On appelle cela une note d'intention: "Pourquoi vous et pas quelqu' un d'autre pour faire ce film ?" ... une question à laquelle je n' ai pas eut besoin de répondre pour ce projet, fabriqué sans productions externes.

Un petit court-métrage de 6 minutes, ni plus, ni moins, qui possède en lui tout un drame de mots dits.
"Un long fleuve pas tranquille", écrivait Héléna,  égréné pendant cinq années de vie sur son blog.
L' éprouvant processus de recouvrance de la mémoire après le traumatisme de l'inceste.

Il n' y a pas de coïncidences à ce même envol créatif de part et d'autre.

La reconnaissance "publique" serait que le film soit sélectionné, vu et entendu au-delà de notre blogosphère.

Un "Petit rien" porté à bout de bras et à bout de souffle pour une âme amie. Je serai allée au bout de tout avec celui-là, au moins. Et je dois l'accompagner.

Je voudrais remercier Le Plumitif, qui, après une demande très maladroitement élaboré, de fabriquer une affiche à partir d'une seule image du film m' a permit de publier celle-là, après mes refus sur les autres propositions.
En super commanditaire d'arrière-garde, j'ai eut droit à mon procès en "off", en bonne et due forme.
J'ai été absente, distraite et si peu attentionnée à la réception de tes essais...
Je reçois aujourd'hui l'ampleur de ton dessin.
Que tu en sois remercié en me permettant de le partager ici avec vous.

Helenablue, dans l'enveloppe des "je t'aime" s'y trouve le bout à bout de ces petits riens qu'on savait s'envoyer et recevoir.
Tous ces échos... L'enveloppe est assez pleine pour y nourrir de temps à autre son regard.
On se retrouvera.
Je suis très heureuse d'avoir pû t'accompagner jusque dans cette nouvelle peau.

En souvenir de belles traversées : Blog's inspirants.

A bientôt,
Bien à vous tous,

Lorka



8 commentaires:

Alex-6 a dit…

Ca a pris moins de temps que pour mettre un bébé au monde mais on se rend compte que ça demande la même attention. C'est vrai que les deux sont des CREATIONS dont on ne maitrise jamais tout malgré tous les soins qu'on lui apporte et ce soulagement qu'on éprouve quand l'heure de la délivrance arrive!
On a hâte de le voir nous aussi ce petit.

Blue a dit…

Tout est dit.

Merci infiniment Laure et longue vie au " Petit Rien ".

On ne peut que se retrouver puisqu'on ne se perd pas !

A très vite.

Hélène

Le plumitif a dit…

La boucle est bouclée et l’essentiel est réalisé: un film exceptionnel, intense et porteur. (Je ne résisterai sans doute pas à relater sous peu les péripéties un brin kafkaïennes de ma participation très "marginale" à ce projet, dont je me réjouis tout de même du dénouement...)
Et merci à toi Laure, malgré tout, de m’y avoir inclus.

Laure K. a dit…

Alex.
Bien résumé. Je vous donnerai des nouvelles.Merci de ton attention Alex.

Laure K. a dit…

Blue
:-)

Laure K. a dit…

Plumitif
Fais comme bon te semble... je n aurais pas a y revenir.
a bientot

laurence a dit…

moi aussi j'ai été frappée par cette image là graphiquement elle me surprenait un peu comme janus elle regardait des 2 côtés...et de ce côté là tu as su la pousser au bout mille bises pour la porter loin ...

anne des ocreries a dit…

Dis, tu reviendras ? Je ne veux pas que nous nous perdions de vue ! et bon vent aux "petits riens".....