17/12/2013

Si tu gardes...



À l’orée de la berge et du large
l’est une étrange vallée
où languit dans le lit de la vague
un jeune berger
allongé dans les bleus pâturages
il garde sans regarder
ballotés dans les flots sous l’orage
les moutons égarés

si tu gardes à l’intérieur ce qui te guide à l’extérieur

alors vu de l’intérieur
tu ne changes pas
si tu laisses à l’extérieur ceux que tu guides à l’intérieur
alors vu de l’extérieur
ça ne changera pas

doux agneaux effilant leur lainage

aux algues se sont mêlés
et les jours où les brebis sont sages
la mer donne du lait

si tu gardes à l’intérieur ce qui te guide à l’extérieur

alors vu de l’intérieur
tu ne changes pas
si tu laisses à l’extérieur ceux que tu guides à l’intérieur
alors vu de l’extérieur
ça ne changera pas

s’il est là le berger c’est qu’à l’âge

où l’on rejoint les cités
il n’a su trouver fille au village
à marier
tout là-haut sous les cieux de l’alpage
des falaises il s’est jeté
s’il l’a fait pour mes yeux de percale
nul ne saura jamais

si tu gardes à l’intérieur ce qui te guide à l’extérieur

alors vu de l’ intérieur
tu ne changes pas
si tu laisses à l’extérieur ceux que tu guides à l’intérieur
alors vu de l’extérieur
ça ne changera pas


Camille- Le Berger( Album Iloveyou)

2 commentaires:

La Rouge a dit…

Merci Laure. J'avais besoin d'entendre cela ce matin. xxx

Laure K. a dit…

La Rouge,
moi aussi... :-)