28/04/2010

Ce qui me me meut

Quant la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker rencontre Jérôme Bel ...


Anne Teresa De Keersmaeker & Jérôme Bel - 3 Abschied- Métrop
envoyé par mpirenirenyela. - Films courts et animations.

Il n'est pas rare de percevoir un peu de soi, dans des collaborations entre certains artistes, qui nous révèlent peu à peu nos goûts intimes vers tel ou tel art, musique, images, personnalité et recherche d'une esthétique, et qui répondent par leur rencontre à cette question muette d'appréhension du mot "vivre", ressentir, créer.

Alors cette rencontre-là aussi m'apparait limpide, quelque soit le résultat de l'essai chorégraphique, j'aime assez envisager la création comme une recherche scientifique: émettre des hypothèses, les expèrimenter, puis observer les précipités ...

Tout ce vers quoi je tends, il me semble, me rapproche de ceux et celles qui toujours sont dans cet état de recherche. Et non, tout le monde ne l'est pas.

Le blog est une belle ouverture aussi dans cette recherche là.

5 commentaires:

The Bluebird a dit…

Oui, nos blogs nous révèlent souvent plus que nous le pensons. C'est une ouverture sur nous comme sur les autres.
Je suis totalement hermétique à la danse en général et à la danse contemporaine en particulier mais je comprends qu'on puisse y retrouver quelque chose de soi.

L'oiseau

Appels d'air a dit…

Il arrive même que des rencontres sur la toile soient aussi imprévisibles, brutales même, que des collisions. Les routes et les artères sont plus variées que dans la vie courante et les codes ont des variantes inattendues.
Ce que j'aime bien sur la toile, c'est prendre le volant sans savoir précisément où je me rends, où je veux aller.Découvrir, me découvrir, me recouvrir, m'ouvrir.
Fermez le ban,

Baltha

P.S. Il arrive aussi qu'on se fasse couillonner.

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Bluebird
comment vous faire sentir alors le goût de la danse ? ...

@Balta
il parait... qu'on peut aussi passer un sale quart d'heure ! bon, comme dans la vie, non ,

Pierre a dit…

Pour ce qui est du travail de Anne Teresa, il te meut jusque dans ta propre gestuelle quotidienne à mes yeux...
Je vous embrasse et je t'appelle bientôt.

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Pierre
:-) oui mais pour ça il faudrait que je me meux autrement qeu derrière un écran! bize à toi à très vite