09/05/2010

Comme un Magritte



Chorégraphie de Mats Ek, une approche de la danse comme celle d'un tableau ...
sur la portée de Sylvie Guillem.

Par le transport du geste, de celui qui semble donner du sens, le geste qui n' en a plus, l'étendue d'un mouvement, à répétition, inversé, expérimenté le vide, s'emparer des objets, confronter le corps au sol, à la lumière, à l'univers; Rêver.

Une découverte chînée avec bonheur par Laurence

8 commentaires:

TG a dit…

Comme un Magritte qui la gratte…
elle sort de sa grotte
OK je me tais!

helenablue a dit…

Ca me laisse sans voix... beau et intense!

Laure K. ( del sol ) a dit…

@TG
non, ca me plait beaucoup ...
:-)

@helenablue
:-)

zoé lucider a dit…

Pas beaucoup venue, moi très beaucoup occupée. C'est pourtant bien chez Laura K

Laure K. ( del sol ) a dit…

@zoé
pas beaucoup venue non plus chez toi, zoé, pareillement occupée ! a très vite

Tailleur a dit…

On vit vraiment une époque formidable ! Atteindre un tel degré d'expressivité, se dégager du carcan de l'académisme pour réinventer le mouvement...

Laure K. a dit…

@Tailleur

je sens un peu d'ironie dans votre com'... non ?

moi çe me parle beaucoup cette interprétation du geste dansé.

Tailleur d'Images a dit…

non, du tout, aucune ironie, mais de l'admiration !
il se trouve qu'arte passe un documentaire dédié à Isadora Duncan, je mets le lien, à voir rapidement (dans les 7 jours)

http://videos.arte.tv/fr/videos/isadora_duncan-3333136.html