02/04/2011

Humor

A ma grand-mère


Je n'avais jamais vraiment accompagné quelqu'un au chevet de ses dernières heures, j'avais peur, peur de me trouver en face de la déchéance, peur de ne pas la retrouver au delà de ça, et en fait, si, complètement, entièrement. Lui fredonner cette chanson qu'elle aimait tant, entendre dans un gémissement son rire et son sourire, embrasser son front chaud et sentir comme ça réconforte l'une et l'autre. Oui, grand mère, tu vois, j'ai fait l'expérience de ça avec toi et ce fût doux et paisible, balayant toutes les divisions familiales. Etre là en dépit des "on n'y peut rien"...

Un 1er avril comme mon grand père, à 23 ans d'écart... joli coup mes aïeux, belote, rebelote et dix de der !

22 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

c'est le seul rendez-vous avec lequel nous ne sommes jamais en retard.
Bizzz...

helenablue a dit…

Joi coup en effet!
Je pense bien à toi, mon amie et paix à son âme...
Love,
Blue

Mokhtar EL Amraoui a dit…

Mémé, je te chante,moi aussi, ta bohémienne aux yeux noirs et je te vois danser avec Pépé. Vous avez tant de choses à vous dire.Je vous remercie de nous avoir offert Laure, ce bel or qui brille dans votre coeur qui,en nous, jamais ne se taira.
Ce n'est qu'un au revoir!

laurence a dit…

oui être là simplement Laure ...

bizak a dit…

Mon dieu comme la vie est surprenante, parfois ! Finalement la fin de vie de quelqu'un, d'un parent, d'un ami, autant on l'appréhendait avant la fin fatale, autant on a cette impression de sérénité quand elle arrive, comme si c'est la continuité de la vie ou d'un voyage à l'infini. Pensées de sympathie.

bizak a dit…

Et aussi quelle belle chanson "la bohémiènne" de Tino rossi a accompagné la chère mamie, dans son dernier soupir, heureuse et sereine.

Yvan a dit…

Pensées.

manouche a dit…

Ma grand'mère me berçait avec cette "Bohémienne"Et "Ramona"...que la tienne repose en paix.Bise.

laurence a dit…

Envie de dire que ce sont les vivants qui ne reposent pas en paix ...

helenablue a dit…

On aura bien le temps, après.

LN a dit…

Laure...à quoi bon les mots parfois...je suis touchée dans ton intimité, voilà tout.
Pensées sincères et profondes...
Hélène

Laure K. a dit…

@Le bourdon
je ne philosophe plus là-dessus.

Laure K. a dit…

@Helenablue
Thanks, dear Hélèna !

Laure K. a dit…

@Mokhtar
Merci bel ami, cela va droit au coeur.

Laure K. a dit…

@Laurence
c'est étrange ces heures d'attente où on sait qu'un fil va se couper... merci à toi qui connait ces dimensions entre la vie et la mort.

Les vivants n'ont pas de repos éternel, c'est certain, au pire ils végètent sans le savoir.

Laure K. a dit…

@Bizak

La vie n'a rien d'étrange quand elle se rompt le plus tard possible.
Non ce qui est inadmissible c'est de mourir à 18 ans ou encore de mourir pour ses idées.

Là, i y avait une certaine forme de sérénnité et d'accomplissement cela va sans dire.

Merci de vos pensées.

Laure K. a dit…

@Yvan
très touchée. Merci.

Laure K. a dit…

@Manouche
:-)
je m'en suis presque doutée, manouche que vous la connaitriez cette "bohémienne", je lui ai chanté aussi comme une dernière berceuse.
les chansons cimentent les liens.
Une chanson pour tout souvenir de paix quand la famille se déchire en deux...

Laure K. a dit…

@Helenablue
Oui on aura bien le temps, va...

Laure K. a dit…

@LN
Merci de ton message, j'ai hésité à partager ce moment d'intimité... mais puisque le cercle d'ici est plutôt amical et à l'écoute, j'avais besoin d'ouvrir le coeur chagrin.

A bientôt j'éspère

MakesmewonderHum a dit…

Accompagner les siens sur le quai des brumes et les voir partir sur la longue et douce voie de nos souvenirs.

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum
...
Merci