15/12/2011

Le langage Nouchi


Le nouchi est un mélange de français et de plusieurs langues de Cote d'Ivoire, il est apparu dans les années 70. Il était à l'origine parlé par des jeunes citadins mal scolarisés ou primodélinquants ne maîtrisant pas bien la langue française. Le Nouchi était pratiqué par eux surtout aux abords des marchés, des gares,des cinémas avant d'être véhiculé dans toutes les couches sociales. De langue des petits voyous d'abidjan, le Nouchi est devenu la langue de la comédie populaire ivoirienne, voire de la musique ivoirienne. C'est aussi la langue de la "débrouille" dans les rues d'Abidjan.

Un curieux langage fait d' images parlantes, je ne sais pas comment mieux l'exprimer, pour dire on"tuer" on dit "on te manges ou tu manges" qui est accompagné par une gymnastique corporelle, un mélange de capoera et d'arts martiaux.
Les musiciens ivoiriens en ont fait une culture propre à la côte d'ivoire et le cinéma ne devrait pas tarder à en être, 100% Nouchi dans mes oreilles aujourd'hui...


12 commentaires:

manouche a dit…

Amusant cette façon professorale de donner un nom à ces charabias qui ont toujours existé, cela me rappelle les débuts d'Alpha Blondi au stade "d'Abijaaaan"!

lilasvb a dit…

nouchi... quel drole de nom...

le bourdon masqué a dit…

et Lakota... Manouche.
Chez Gérard et Louba.

Laure K. a dit…

@Manouche
C'est vraiment un langage imagé,et oui c'est étonnant que le phénomène parvienne aujourd'hui à s'insérer même chez les politiques. parait-il.

Laure K. a dit…

@lilasvb

oui, pourquoi ce nom ? je ne sais pas...

Laure K. a dit…

@Le bourdon

j'ai rien compris , le bourdon...
bzzz

le bourdon masqué a dit…

la Côte d'Ivoire ne se résume pas qu'à Abidjan. Le campement où était un de mes beaux-frères avec son épouse,l'on vu débuter cet Alpha tendance Roméo. C'est tout.
Bzzz...

zoé lucider a dit…

J'aime beaucoup l'inventivité langagière, elle supporte en général une vitalité essentielle pour permettre à ces gens de faire face à un sort pas toujours rose.

Laure K. a dit…

@Le bourdon masqué

AH d'accord ! c'est mieux avec des phrases pour communiquer des fois.
;-)

Laure K. a dit…

@Zoé Lucider

"une vitalité essentielle", je crois qu'il s'agit de ça oui et de s'inventer aussi une identité unique empruntant aux 4 coins cardinaux.
Une culture émerge en tout cas de cette idiome...moi ça m'amuse beaucoup d'essayer de décoder les sonorités empruntées.

Bon, ça m' amuse moins par contre quand mes voisins Ivoiriens éclatent au sol leur mobilier en même temps... véridique.

Laure K. a dit…

@Manouche

Je n'ai pas cette chance de connaître le pays bien qu'Héléna, ma voisine Ivoirienne du dessus m'ai chaleureusement invité à Abidjan. mmmh,au vu des tournantes là-haut j' suis pas sûre...

laurence a dit…

des adolescentes se fesaient inviter par des tantes au grand coeur qui leur confisquaient leur papier