19/05/2013

Cinq ans !

C'était il y a deux jours, mais j'étais pas en état de souffler un mot inspiré pour fêter le 5 ème anniversaire de la naissance de mon Blog !

Comme je viens de filmer 4 heures de spectacle à plus de 15 décibels, j'ai bien envie de sabrer un semblant de champagne avec vous, à l'avant de mon cata-marrant !

"Blogs are not a kick; it 's a way of life"- Anne Archet

POp !

Je n'y consacre plus énormément de temps ces temps-ci par ce qu'il y a du travail en fond de cale. Je n'ose faire le compte des heures passées ici plutôt qu'à la barre...
En fait bizarrement, au lieu de naviguer vers des terres visibles, j'ai pris le cap depuis cinq ans vers une vie régulièrement consacrée à vouloir écrire l'histoire de ma traversée dans la blogosphère. Ce que je veux dire c'est que les blogs ont pris les commandes de mes sentiers de vie. 
J'y ai trouvé des ports d'attache incroyablement vivants, vos présences amicales, vos éclairages, vos bizarreries aussi, vos commentaires nourris, brefs, vos sourires, à peine deux ou trois chiants que j'ai congédié, parce que faut pas déconner, je suis maître en mon navire. Je n'aime pas qu'on vienne polluer l'air qui m'aère l'esprit, ça c'est clair. 
J'ai appris à m'adoucir quand même, à ouvrir mes sens, grâce à vos blogs amis, bienveillants, inspirants. En chacun de vous un paysage différent, une voix, un souffle, un tempo. J'ai aimé vous lire vous répondre, vous découvrir sous les mots, et j'aime encore ces voyages mais c'est tellement d'énergie et de temps. J'écris ce billet comme si j'allais clôturer ce blog!  Happy birthday, bigre !

Peut être parce que j'ai cette impression d'y avoir mis beaucoup de moi, de ma vie, de mon coeur, de toute mon âme, de m'y être livrée presque toute entière. D'avoir oser le "trop", d'avoir oser tout court.
L' écriture n'est pas ma forme d'expression la plus forte, elle est nécessaire et complète toute forme de création. Mais l' image, le son, la narration filmique reste mon espace favori, celui où je puis en dire bien davantage en filigrane sur ma perception de l'autre et du monde. Telle que j'ai envie de le voir, de le donner à voir, et de le partager. Et c'est cette expression là qui doit naître plus fortement, qui doit s'inscrire dans un réel, dans un dispositif autre que celui des blogs. Il y a une forme d'exigence intransigeante si je veux réussir à franchir ce pas. Et cette exigence ne souffre plus d'aucune économie d'énergie et de temps.

Cette vie de blogueuse qui n'est pas La vie rêvée, qui n'est pas La vie de son quartier, La vie de sa maisonnée, est un morceau de soi entier, sans le corps à corps, sans le regard, sans une poignée de mains, et même si les mots transmettent beaucoup de cette chaleur, malgré tout, jamais ils ne remplaceront l'embrassement, le regard, la voix, l'énergie d'un esprit incarné à côté de soi. Les blogs nous rendent cette part d'immortalité et de communauté entre êtres humains, pas moins pire, pas meilleur, mais généreusement silencieuse et riche en communication avec nous-mêmes et les autres. Un extraordinaire supplément d'âmes. 
Ce n'est pas j'écris donc je suis, c'est je publie donc je suis, car il y a un "nous" qui lisons.

Voilà, voilà.

Je vous dis à bientôt, donc, ici et là. Est-ce que je re-signe pour les cinq prochaines années ? allez savoir...

merci à Vous,
merci à Toi.


21 commentaires:

anne des ocreries a dit…

JOYEUX-Z-ANNIVERSAIRE-HEU, JOYEUX-Z-ANNIVERSAIIIIIRE-HEU !!!

on en veut encore ! XXX

Michael Deschambault a dit…


Merci, très merci beaucoup, seront mes premiers mots!

Oui, merci : merci pour l'accueil; pour les inspirations; les découvertes; les plans et les cadres; les coups de gueule; les élévations; les déviations; les réflexions; les sourires par delà l'écran; la franchise toujours bienveillante; le souci d'honnêteté et d'authenticité; les échanges artistiques, philosophiques, humoristiques et amicaux. Je sais que je l'ai dit, mais je le redis : merci!

Si l'écrit n'est pas nécessairement ton art de prédilection, il est transcendé par ta personnalité artistique primaire : l'image. D'ailleurs, cette plume aux propriétés visuelles, fascine et attise la curiosité. En effet, elle m'a mis sur la piste de nombreux photographes, scénaristes et réalisateurs, et a nourri mon intérêt pour la sculpture de l'image. Prime abord, pour moi, le visuel à longtemps un immense floue artistique, alors, les lectures faites sur ce blogue auront éclairé le sentier de ma compréhension de cette forme d'expression.

Je ne commente pas tout — faute de temps, moi aussi —, mais je manque rarement un billet (vivent les applications et le flux RSS). Alors, pour ce qui est de la cadence de l'écrit, je suis le premier à comprendre. Faut aussi prendre du temps pour les autres facettes de la vie, qui sont toutes aussi riches que le blogue. Mais bref, bon anniversaire blogosphérien, et toujours content de te revoir faire surface.

Longue vie à ce blogue, à ton blogue, et à tous ceux qui gravitent autour et le nourrissent.

Sur ce, je te souhaite beaucoup de plaisir et plein de soleil.

le bourdon masqué a dit…

re-plop alors...
Bzzz...

Hervé Suchet a dit…

Alors bon vent pour le prochain cata-strophe.
H.S.

Le plumitif a dit…

Je ne compte plus les découvertes et réflexions inspirantes que je te dois, via ce blogue... un espace d'une rare authenticité. Et, franchement, la fréquence ou la régularité de publication m'importe bien peu (à moins de tomber à zéro évidemment); il y a ici largement matière à revoir, réentendre, relire... D’ailleurs, qui t'ayant lue, ayant eu le bonheur surtout d'apprécier ton travail de vidéaste, oserait se plaindre de ton occasionnelle absence ici pour te consacrer pleinement à ta passion première? On n’en attend que plus impatiemment de t’y retrouver, encore grandie t’avoir su suivre ta voie. Je suis aussi de ceux qui commentent rarement - et souvent je le regrette, mais c’est justement parce que quelques mots ne suffiraient pas pour rendre compte de la richesse des pistes sur lesquelles me lancent parfois les documents ou réflexions que tu partages ici. Bref, tant que tu seras là, j’ai bien l’intention d’y être aussi (même silencieux). Joyeux blog-anniversaire et merci à toi, très chère Laure!

lilasvb a dit…

vive ton blog, j aime bien y passer joyeux bloganniversaire

Laure K. a dit…

@Anne
:-) Merci ANNE !
On fêtera ça dignement, non ? en juin quand le soleil sera de la partie, ou pas.

alex-6 a dit…

il était un petit navire qui n'avait ja...ja....Jamais chaviré ni "broumégé" pour attirer le blogeur. Les "grelins" qu'il lançait aux autre petits bâteaux étaient comme des invitations à se saisir.On l'a guère vu louvoyer, toujours la même portée vers un destination de découvertes à fond la cale;
allez matelot que Poséïdon t'accompagne encore longtemps,nous on est content de naviguer en bonne maain!

Laure K. a dit…

@Michael

Merci Michael pour ce portrait tracé, tu sais ces petits morceaux de soi, d'humeurs ou de coup de gueule ne me rend pas tant que ce que tu me décris de moi. Je ne sais pas tout ce qui se dégage de ça et c'est bon de se lire dans vos commentaires. ça me donne l'impression d'une silhouette qui se définirait. Hors de cela, je ne sais pas bien à quoi je ressemble mais je le fais au plus juste de mes instincts.

Merci de tes passages

Laure K. a dit…

@le bourdon

woué !

Laure K. a dit…

@Hervé

toujours aussi positivement qu'à la renverse, Hervé.Oui.

Laure K. a dit…

@Le Plumitif

Ah, tu t'abstiens d'élever le débat toi aussi ?! ben, j'aimerais mieux parfois.
Si faut attendre les birthday's party pour en être, on risque de ne pas se croiser souvent. Un petit coucou de temps en temps de ta part, ça me fait toujours plaisir, tu sais.
:-)

Laure K. a dit…

@Lilasvb

:-)
Merci Lila pour tes lectures fidèles.

Laure K. a dit…

@Alex

LOngue route oui, que la longueur soit route, autoroute, traversée, franchissement.
Merci à toi.

MakesmewonderHum a dit…

Ici? M'sens comme le Grand Bleu, même en apnée prolongée on risque jamais de manquer d'air...toujours frais, aussi, comme au large. Parfois on se prend un exocet en pleine bouille, mais ça, c'est le risque de naviguer avec toi.
Allez, j'ai pas de carte d'embarquement, pas un rond, infidèle comme les intégristes les adorent, alors tu m'emmènes visiter encore un peu plus de ta galère? J'aime pas ramer, mais pourrai cuire la prise du jour!

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum

:-))

un "exocet", connaissais pas ce terme pour définir à la fois un missile et un poisson volant des mers chaudes.
ALors des "exocets" multiformes et brillants comme des missiles sol SOl, soit !

Je ne suis pas d'une douceur légendaire à tous les étages, mais je ne trompe personne, c'est l'essentiel.

Oui, va, viens, fait dorer la prise car elle est toujours bonne et le sera toujours jusqu'au clap de fin.
;-)

helenablue a dit…

Hey! Suis super en retard pour ce birthday! Mais , wouah! Je t'aime en "fire"!
YEAH!!!

Zoë Lucider a dit…

Et moi plus en retard encore. Et pourtant, ton blog est une mine pour moi, j'y découvre de belles pépites. Alors, vent debout Capitaine Laure.
Biz

Laure K. a dit…

@Helenablue

:-))

Laure K. a dit…

@Zoé

Wouah ! attends une seconde... j'accroche tes galons à ma veste !
merci Zoé.
ça me touche que vous soyez si attentif à tout cela.

Amitiés

Laure

Bona a dit…

Happy happy...
un peu en retard mais vieux motard que jamais...
Merci Laure, pour tes mots, ton regard sur tout ce qui nous entoure, ta curiosite, ta simplicite...

Bref, c'est beau Lorka...
Mes bises.