22/05/2009

Divine intervention



Quand le cinéma abolit les frontières, fait tomber les chekpoints ... ça BoosterKeaton l' esprit d'un peuple en mal d' exister.


Prémonition, pronostic cannois ? ... entendu ce matin l' effet Elia Suleiman hier en projection à cannes, Le temps qu 'il reste
En quatre temps, de 1948 à 2008, Elia Suleiman rappelle l’histoire de sa propre famille, de son père militant torturé, de son propre exil forcé, de sa mère esseulée à la fin de sa vie.
Troisième opus réalisateur acteur scénariste déjà présent au festival en 2002, avec le très décalé "Intervention Divine", un film sur les rapports Palestino -Israëlien, pro-palestinien, déclinant avec humour et poésie l' absurdité des échanges au travers d'une histoire d'amour à la frontière des territoires.



Des scènes inattendues boostées d' effets spéciaux dignes des productions japonaises aux gros monstres et héros bariolés ... ça change le regard, ça BoosterKeaton l' esprit, et ça dépoussière forcément les territoires de toutes les imageries rébarbatives dont nous gargarisent les JT ! Sans en occulter le dramatique de l' Histoire de ce conflit.

4 commentaires:

Fremen a dit…

Super ninja ! Super Elia !

Wooouuuuudddddddiiiiooooouuuuuu

Et le regard de la beauté brune au check point, terrible.

C'est vrai, un sacré moment/monument de cinéma.

Tiens, ce soir, j'ai trouvé un site internet sur Tarnowski (pas Tarkovski, hein ?!?) que j'ai découvert pour l'occasion. J'sais pas pourquoi, ça m'a fait penser à toi. Une manière de décrypter les chefs d'oeuvre surprenante.

helenablue a dit…

Belle découverte, merci LaureK ...

laure K a dit…

@Fremen
Merci, merci ! je vais aller voir ça ...

@Helenablue
:-) thanks too, dear !

electromenagere a dit…

Intervention divine, un film magnifique !

J'avais acheté la BO d'ailleurs que j'écoute encore !