15/06/2011

Maelle au Québec

La Clowncharde-
Elle et moi avons en point commun "l'échappée Belle", thématique d'une soirée au hasard de la vie où je projetais mon film du même titre.
Et puis re-rencontre sous les arbres du jardin du Luxembourg, où elle m'avoue choisir de ne pas garder ce qui nait en elle, au moment où je moi je décide de m'ancrer et d'accepter ce qui vient.
Alors échange de dame et d'âme, j'aime à imaginer que l'une portera l'autre toujours dans un petit coin de sa tête. Première marraine.
Elle trimballe sa besace avec un nez de clown, c'est un projet depuis des années ce voyage, elle s'y transforme, s'y perd, s'enrichit des autres et je crois comprendre aussi qu'elle se libère de ses oripeaux de clown au fur et à mesure de ce voyage qu'elle a entreprit depuis janvier 2011.


"Ca y est: apres le nez egare, voici le costume renvoye...en France!
Je n'en ai plus besoin.
Pas tant du nez (j'en ai plein d'autres a distribuer!), mais de l'attirail envelloppant: j'ai fini par comprendre que l'habit ne fait pas le moine! Justement.
Comme si j'avais besoin d'un vetement pour rendre hommage a tous les saints de l'histoire de l'humanite; comme si j'avais besoin de me deguiser pour m'amuser, rencontrer...et oser!
Non mais!! Non de non!
 
Aurevoir Nam.
Tu as ete magnifique dans ton role,
mais tu es deja frippee!
Le renouvelement a toujours raison de sa fraicheur!
 
Un nouveau nez peut naitre... "
 

Voyage initiatique en mouvement physique, là où moi parfois j'ai le sentiment de bouger fixe, mais d'avancer tellement dans la tête. Faire du sport, arrêter de fumer, trouver un job payé, ça par contre ça n'avance guère...  je ne suis pas plus douée que ça pour la vie. Comme elle, j'aime errer au gré du quotidien et ne pas comptabiliser les heures de vol.
Si ma fille ne me faisait la morale, je crois que j'en resterais à ça.

Maelle, la "clown-charde" est arrivée au Québec, je vous la confie comme une soeur d'âme, si vos routes viennent à se croiser. J'envoie à qui de droit.

Canada, me voilà !
"Comme des vagues d'impression d'etre de retour en France: le train, les paysages, et cette sensation de moi comme d'antan!
Deja peur alors que ce voyage n'ai ete qu'un brassage de saveurs ephemeres...sans lendemain je veux dire! De ceux qui nous changent a vie! Un voyage avec l'illusion que ca durera toujours. Et meme que ca pourrait!
Je ne veux pas replonger dans les vieilles eaux. J'ai tellement souri au fait que ce voyage soit a present un mode de vie, qu'il ne peut comme, plus en etre autrement!
 
Alors comme ca, j'ai pris le train! Parce que marre du stop (apres 4mois)! Parce que 15 heures de route en voiture non stop, merci mais non merci! Parce qu'envie d'une transition tranquille, reposante, confortable, qui me laisse l'entiere liberte d'ecrire, lire, penser, dormir...me taire.  Pour changer d'ambiance... Pour accoster Montreal avec plus de facilites!"

Maelle chez Spilliaert...
Here is her Blog

6 commentaires:

lilasvb a dit…

j'adore

Laure K. a dit…

@lilasvb
:o)

MakesmewonderHum a dit…

Test

le bourdon masqué a dit…

Nez nomade, nez chamade, nez tornade.J'aime sa façon d'humaniser les arbres.
Bzzz...

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum
Thanks :-)

Laure K. a dit…

@EL Bordon
:-)