25/03/2013

Lettre d'un cinéaste

3 commentaires:

alex-6 a dit…

singulier mais très interessant
je ne voyais pas cavalier sous cet angle merci pour cette découverte

Laure K. a dit…

@Alex
Je connaissais ces portraits mais cet autoportrait est un exercice de style intéressant dans la manière qu'il a de raconter sa journée et ses déboires avec la feuille blanche devant accueillir un film me rassure.
Non pas que l'industrie cinématographique soit telle qu'un film ne se suffise à lui-même mais bien dasn la difficulté que j'éprouve moi même à l'écrire.

j'aime ce côté rudimentaire qui est une réalité de cinéma aussi. Faire un film est une longue étude solitaire autour de son sujet et de son modèle. Très touchant ce rapport qu'il a avec la comédienne qu'il filme en avouant que c'est le premier visage devant la caméra après avoir passer son temps à filmer une multitude d'objets. Un visage ça incarne tellement c'est ce qui relève le plus de l'art cinématographique, ces changements sur les visages, ces expressions, uen page blanche sur laquelle s'écrit et entre et sort et se métamorphose l'ensemble d'un propos.

Laure K. a dit…

Pour ma part, je suis gâtée.