28/03/2013

Marguerite Duras filme


Bon sang, quelle est directive cette femme! Infernale -
Mais cependant, la justesse dans ces phrases. 
Le cinéma tel que Duras l'imagine, le fait. "Le cinéma comme un support de l'écrit."

7 commentaires:

Hervé Suchet a dit…

Sauf que ...
H./S.

le bourdon masqué a dit…

le cinéma muet des origunes c'était chouette,neuf,et pas dénaturé.

le bourdon masqué a dit…

origines

helenablue a dit…

N'est-ce pas ta démarche, " l'image comme support de l'écrit"? Je comprends ça, et je comprends son exigence, c'est normal, c'est créer...

alex-6 a dit…

j'aime pas trop son cinéma
je préfère de loin son écriture
à ce que tu nous montre la donneuse d'ordre est CHI....

Laure K. a dit…

@Hélénablue

Longtemps je n'ai pas mis de mots sur les images. Mais en fait ils étaient là en sous-terrain, je crois. Enfin les mots de Marguerite Duras depuis toujours. Ses films moins. J'aime l'entendre elle parler. L'écrit comme support du langage image, ça dépend. ça dépend des projet, j'aime aussi un certain silence mais je ne suis pas complètement familière à cela. Un film n'est jamais silencieux, il peut être muet par la parole mais pas par l'absence de sons. Le muet était toujours accompagné musicalement.
Si le cinéma est une représentation de la vie, alors la vie n'est pas sourde.

Mais j'aime les voix infiniment.

Laure K. a dit…

@Alex

Oui elle n'en n'a pas que l'air. Pourtant comme l'écrit Héléna, je comprends aussi cette exigence. Après il y a une façon de dire et de contraindre. Je ne sais pas à qui elle s'adresse à ce moment là mais elel elle dure et stricte... en fait on dirait ma mère, c'est juste insupportable.