29/03/2013

Tilda Swinton, inspiration


A la question "quel film vous a donné envie de devenir actrice ?" Tilda Swinton répond par une pirouette bien amusante sur la performance d'acteur par la vision d'un film de Robert Bresson, Au hasard Balthazar dans lequel joue un âne.
 

Alors que ses études la prédisposait plutôt à l'écriture Tilda Swinton est devenue actrice, presque par accident, dit-elle. On l'imagine rentrer dans un théâtre juste parce qu'il y avait de la lumière... Interprète ou comédienne, performer aussi, "modèle" selon Bresson lui conviendrait bien.
Je suis restée fascinée par son visage depuis le film Orlando découvert en 1993.
Son visage est d'une expressivité souvent froide et mélancolique, associé à son look et ses traits androgynes, tantôt mâles tantôt femelles,  elle porte la beauté de l'étrange, quelque chose de très troublant dans la lumière. Moi j'aime beaucoup.
Il y a dans son regard quelque part une infinitude, un au-delà que les acteurs incarnent. Un hors-champ, un point de fuite invisible, que l'on trouve dans une perspective d'un tableau del quattrocciento, si on prend la peine d'en tracer les lignes . Et bien pour moi le comédien c'est cela,  celui qui incarne cette ligne de fuite et qui nous la ramène tout entière dans son regard, c'est magnifique, éloquent, inspirant et troublant. Une page blanche sur laquelle "on" écrit.

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Etonnante personne !

Laure K. a dit…

@ANne

Yes. I am fan.

Je l'ai vu dans plusieurs films et performances, elle se trouve souvent dans des choses inattendues. Mais dernièrement je l'ai vu dan un film en Ecosse, où il ne se passe rien d'autre qu'elle traversant un paysage, entrant dans une grotte et en ressortant. J'ai pas compris. Pas compris l'intérêt de ce film hors des prises de vue du lieu et du désir du réalisateur à la filmer. Et alors ? ...

Il ne faut pas trop user et abuser de la belle image sans fond. Mais bon, ça doit avoir du sens pour elle. I suppose.