08/02/2014

Emovere









***

Archives et travaux de la chorégraphe, danseuse, interpète, calligraphe, auteur, poète








Le mot "émotion" vient du verbe "émouvoir".
Il est basé sur le latin emovere, dont e- (variante de ex-) signifie "hors de" et movere signifie "mouvement"
 

 ***




"Mouvement : Sur la scène comme sur la page, dans le corps qui danse et dans la main qui trace"





"Je porte au coeur de mon tourbillon
un milliard de grâce rondes
ailes pour déplacer
la perception"



***






***







***


"En proie à ta manie d'accumuler 
plonge cette page dans l'eau
l'encre bave le papier se dissout
ton regard se désemplit
plus rien à chercher
c'est alors que tout peut arriver"




















“Il suffit de peu de mots à l’esprit contemplatif pour effectuer une percée dans le domaine de l’essentiel, inhérent à la poésie. Le haïku est un moyen de nous ressaisir dans notre « être ici-et-maintenant » par une condensation des perceptions qui offrent un accès direct à l’illumination de la conscience. Ces courts poèmes ne suivent pas un  ordre particulier. Ce sont plutôt des miroirs qui reflètent « les choses comme elles sont en elles-mêmes ». L’expression spontanée dont j’use ici est de même nature que la danse ; il s’agit de cerner les idées et intuitions qui pénètrent le cœur pour que mots et réflexion se fassent action, d’atteindre au royaume, invisible et visible, du temps de  l’esprit, espaces sur le papier ouverts à la pensée.”

"brins d' herbe"- C.Carlson - Actes Sud








6 commentaires:

Le plumitif a dit…

oh wow! ça me fait vraiment mal au coeur d'être trop loin pour avoir pu voir ça (un jour, qui sait?)... merci d'en partager un petit bout!

(magnifique fond musical)

Blue a dit…

Superbe ! Suis profondément touchée par cette note, Laure...

alex-6 a dit…

j'aime bien quand l'auteur d'une oeuvre nous ouvre ses cahiers pratiques qui montre le cheminement de la réflèxion qui à aboutit à l'oeuvre finale même si elle reste inachévée; pour moi les croquis, les notes sont nécessaire pour bien comprendre comment on aboutit à quelque chose. Je me rappelle avoir lu que c'était John dos Passos qui dans sa trilogie "usa" avait commençé à vouloir mettre dans l'ordre des choses et que plus tard SOLJENITSYNE avait perfectionné cette technique en illustrant son récit de tracts, correspondances, extraits de presse, scénario de film... Pour justement restituer l'ordre des choses

Laure K. a dit…

Le plumitif

un peu ici c'est déjà ça.
Plaisir de te le faire partager parce que grande émotion pour moi.

Laure K. a dit…

Blue,
En dirais-tu d'avantage ?

Laure K. a dit…

Alex,

Le parcours c'est essentiel, et là, en l'occurence c'est entrer dans une chapelle de croquis, de pensées, d'objets qui fotn de la vie d'une personne une oeuvre entière.

Je n'aime pas trop le culte des idoles, mais l'essence de ce que certains et cetaines inscrivent dans leur art, dans ce qu'ils oeuvrent nous éclaire dasn un cheminement artistique et de recherche d'expression. C'est pas une brindille au vent, et pourtant, si, des brins d'herbes parsemés, parfois comme des illuminations.