15/03/2010

Aquoibonnisterie


A qui profite l'absention, dis moi ... ?

Moi je n'y connais rien à la politique,"la vie de la cité", on nous apprenait ça en philo, moi je veux bien mais je n' y crois guère... Et pourquoi ?

C'est sans doute là un des maillons faibles d'une société qui ne vote pas, qui ne croit plus au changement, qui n' a plus confiance. Je m'interroge sur l'enjeu de tous ces bulletins vides, je me dis qu'il n' y a plus d'espoir, peut être que nous n' attendons plus rien et pourtant on râle. Et pourtant c'est bien dans les urnes que notre voix compte.

C'est nul de ne plus croire en cette possibilité de droit du vote, je ne suis pas d 'une famille très "politique", à dire vrai je suis même en opposition totale avec ma famille côté idéologie, alors c'est fruit de discorde, il ne vaut mieux pas évoquer le sujet au repas familial.

Je repense à cette conversation du weekend où quelqu'un évoquait les dernières paroles d' une photographe de guerre, qui reconnaissait que, à l'époque, ils pensaient faire changer les choses, ils faisaient ce métier avec foi en étant convaincu de l'utilité des images, du poids qu' elles auraient pour faire bouger les mentalités; "on s' est trompé", disait-elle.
Quel désaveu, quel désespoir aussi ... je crois qu'on n'a pas trop le droit de ne rien faire.

J' irais mettre un bulletin ce weekend, parce que le FN monte, parce qu'il n' y plus que ça au moins qui compte, après ... ? après ma foi c'est déjà vouloir un changement ou du moins apporter sa voix aux courants moins insupportables que ceux qui nous pèsent.

and that's all folks and Tv show must going !

On m' a dit que je devrais songer un jour à prendre une caméra pour enregistrer la parole des autres, que peut être ça, ça valait comme engagement politique, ce serait ma place dans la cité, de donner à entendre et de donner à voir.
Ce serait sûrement plus utile, oui.

5 commentaires:

Appels d'air a dit…

Si des assiettes vides parfois ne vous rebutent pas, une pension de retraite un peu faiblarde éventuellement, ne vous rebutent pas non plus, ni la popularité, au cas où une reconnaissance énorme viendrait à vous sans que vous l'ayez voulue, alors FONCEZ.
Baltha

Laure K. ( del sol ) a dit…

@Baltha
si je dois faire ce à quoi je songe depuis plusieurs mois, promis je penserai à vous... merci

Appels d'air a dit…

>Laure K.( del sol),
Pour le meilleur et le moins bon,
doigts croisés,
Baltha

J.Earthwood a dit…

Laure K... vous êtes lucidement rêveuse ou rêveusement lucide. Je pense qu'il faut un peu des deux pour continuer d'aller voter.
J'y suis allé non contre le FN ni contre Nicolas 1er et ses "commandos présumés sciences po" mais parce que voter est un droit inaliénable. Vous pensez comme moi. Notre engagement, avant d'être politique, est de rappeler à tous ceux qui nous entourent et qui se vantent de ne jamais voter que des femmes et des hommes sont morts pour qu'aujourd'hui nous ayons le droit élémentaire d'aller voter afin d'élire ceux que nous pensons les plus à même de défendre nos intérêts.
S'abstenir c'est se résigner à laisser la porte ouverte à de possibles dérives.
Vous voyez, ce ne sont pas les 17% du FN qui me font le plus peur. Ce sont les abstentionistes.
A+

Laure K. ( del sol ) a dit…

@J.Earthwood
ou "délicieusement rêveuse", et complètement à côté de la plaque sur bien des sujets, je l' avoue.
Ce devoir de voter ... à force de voir des micro-trottoirs ( bien que orientés vers l'abstentionniste ) j' ai eu dû mal à m'imaginer dans pareille patrie, je me suis vu étrangère en train d'entendre ces râleurs de français qui nagent dans l' aquoibinniste le plus total.
Bon bah quoi, merde !! allons voter au moins!
aussi des fois je m'énerve -