24/03/2010

Hauteure



"Trois femmes puissantes"
en couverture de magazine, le dernier film né de la cinéaste Claire Denis White Material, promet une latitude nouvelle, comme à chaque sortie.
Isabelle Huppert, Marie Ndiaye... et une cinéaste au plus prêt des émotions du langage image/son.

et la prèsence de la musique aussi dans son cinéma, "trouble everyday" des Tindersticks que j' ai écouté en boucle sans jamais rèussir à regarder le film de l' amour cannibale en entier.

Claire Denis et son rapport à la danse aussi, un film avec la chorégraphe Mathilde Monnier, que je quête sans enquête ...



Trois femmes puissantes serait aussi pour la rencontre d'aujourd'hui, en toute humilité, en place et heure, avec deux consoeurs blogeuses... l'histoire nous dit que nous avons mis un point d'honneur à croiser nos lignes horaires.

Ici, ailleurs, que le courage de mener tout ça à terme, tout ça, quoi ... le bordel de la vie, d'avoir le choix de naviguer là-dedans. Et de s'y retrouver, un temps.

Pour ce temps-là, merci à Héléna de l'avoir sû provoquer et à la ch'tite d'avoir sû si aimablement l'accueillir.

4 commentaires:

helenablue a dit…

:-)

Et merci à toi d'être venue jusquà nous, partie remise inst'it?

Bises.

Laure K. ( del sol ) a dit…

@helena
yes, of course !
Amitiés à toi-

la ch'tite a dit…

Y'a une allusion à l'état de ma maison dans "le bordel de la vie" ?

°-)

Comme Hélène, thank you for coming au pays des Géantes, surtout, et RDV en terre-on-sait-pas-où !

Laure K. ( del sol ) a dit…

@La ch'tite
AH non,hein !! c'est pareil ici, tu sais ... c'est le bordel de la vie en général, le formidable cahot de la vie en général ! ... sinon c'est l' ennui ... là je m'ennuie aujourd'hui, du coup je range!
:0)